Et les commissions dans tout ça ?

panierSujet qui était pour moi une MÉGA source de stress juste d’y penser avant d’avoir des jumeaux ! Comment je vais faire mes commissions, toute seule avec deux nouveaux-nés?  Le premier mois tout était ok..Bien oui tout était ok papa était là quand je sortais avec les bébés. À l’épicerie nous avions chacun notre panier avec chacun notre bébé. Quand papa est retourné au travail, il fallait toujours bien se nourrir donc…

Puisque personne n’a encore eu la brillante idée d’inventer un panier d’épicerie adapté pour accueillir deux coquilles pour bébés il à bien fallu que je m’organise.

Nul besoin de vous dire que c’est tout un ”work out” sortir avec des jumeaux. La coquille à elle seule pèse près de 20 livres..les miennes en tout cas..ajoutez à cela un beau petit bébé et bien maintenant imaginez devoir trainer cela en double.

La journée commission est arrivée! Je fais le sac à couche , un petit quand je vais pas trop loin de la maison, couches, lingettes, pyjamas de rechange, bouteilles de lait et ”icepack” au cas où car je tiens à préciser que j’avais des bébés gloutons, ils buvaient aux deux heures. Après ça nourris les bébés, vite,vite,vite il faut se dépêcher à partir pour avoir le temps d’être revenu à temps pour le prochain boire. Emballe les bébés, aller UP un bébé dans l’auto reviens dans la maison aller UP l’autre aussi. Vroumm à l’épicerie , j’ai heureusement déjà un plan dans ma tête. Alors je me stationne près de l’abri à paniers d’épicerie, j’en prends un et mets une coquille à l’endroit prévu à cet effet et l’autre carrément dans le panier. Je rentre à l’épicerie prends deux panier à mains et les mets sous le panier.

Je commence les achats, je remplis autour de la coquille dans le panier et sous le panier.

Tout un ”set-up”!

Disons que je ne passais pas inaperçue et qui dit jumeaux dit commmmeeentaires ! Le plus souvent c’était ”Ah que tu es courageuse”. Les premières fois je trouvais ça bizarre je fais mon épicerie après tout. Une maman sur mon groupe de jumeaux via Facebook nous a écrit un jour qu’elle avait répondu à ce commentaire comme suit ” je ne suis pas courageuse, j’ai faim ! ” Je l’avais trouvé bien bonne alors les fois d’après j’ai utilisé cette phrase. Disons que ça les faisait réfléchir sur le fait que je fais simplement mon épicerie comme eux, comme tout le monde…c’est juste un peu plus compliqué.

Faire l’épicerie avec DES enfants c’est jamais un cadeaux point.

C’est aller à la pharmacie qui était presque impossible, car ils n’ont pas de panier assez grand pour deux coquilles et que la poussette prends trop de place pour les mini rangées alors quand je me sentais bien courageuse et que j’avais un petit achat à faire, je rentrais, mettais un bébé dans le petit panier et trainais l’autre sur mon bras.

Pour terminer, après les commissions, l’histoire ne se fini pas là, il faut débarquer les poupons, les achats, défaire l’épicerie en accéléré parce que quoi ? Parce que l’heure du prochain boire est arrivée!

Parfois, si j’allais faire les courses et que je n’étais pas sûr d’être dans mon temps pour les boires je les faisais chauffer avant. Par contre un biberons chauffé n’est plus bon après une heure. Il arrivait souvent  en panique que bébé veux boire là, là, maintenant, tout de suite et que je doive trouver un endroit pour le faire chauffer. J’arrivais toujours à trouver de l’aide et faire chauffer mes biberons, surtout que je faisais mes commissions les jours de semaine où c’est assez tranquille, les employés des commerces étaient en général super gentils et accommodants. Sauf une fois dans un supermarché, je devrais écrire un article justement la dessus :P.

Je dirais que maintenant avec deux petits qui ne marchent pas encore et qui ne sont plus dans les coquilles là ! LÀ! C’est pas du gâteau. Entre deux siestes et les repas, ça y est j’habille les mousses, les mets dans la voitures et aller up à l’épicerie. Comme il y a que Costco et Maxi qui ont compris la ”game” et ont eu la brillante idée de faire des paniers pour asseoir deux enfants, les autres n’ont rien compris encore. Puisque dans ma ville j’ai un Provigo et Métro le mot synonyme de jumeaux : débrouille!

Alors même chose qu’avec les coquilles un bébé assis en avant l’autre dans le panier et deux paniers en dessous. Disons que maintenant j’essaie d’y aller le soir et SEULE!

Aller magasiner dans les centre-d’achats a toujours bien été, les salons d’allaitement sont bien organisés et je trouvais cela quand même assez facile surtout que les premiers mois les bébés adorent faire dodo dans la poussette ce qui n’est plus le cas maintenant. Encore une fois à ce jour à 1 an je vais magasiner avec papa ou SEULE !

Bref on fini toujours par s’organiser et il faut surtout essayer de faire nos commissions sur les heures moins achalandées parce que le slalom entre les clients,les gens qui nous arrêtent pour nous parler, les rangées et les présentoirs c’est à rendre fou ! Toutes les mamans de jumeaux ou presque vous dirons aussi qu’il ne faut surtout pas oublier notre face d’air bête, oui c’est pas super sympathique mais parfois si on ne veut pas que le moment de commissions se transforme en séance d’information sur les jumeaux, il faut ce qu’il faut.

Advertisements

2 responses to “Et les commissions dans tout ça ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s