La frénésie des fêtes : savoir imposer un semblant de routine durant cette période de fou…

avatar244707_0Je ne sais pas si vous fonctionnez comme nous mais ici, la routine c’est primordiale pour que tout fonctionne bien pour les jumeaux. 

D’abord, au lever, changement des couches, on joue un peu, on déjeune, on s’habille et dépendamment si c’est la semaine ou la fin de semaine, on quitte pour la garderie ou on retourne jouer…  Collation un peu plus tard.  Jeux extérieurs si la température le permet.  Dîner.  Sieste de 13h à 15h.  Collation.  Jeux extérieurs, toujours à condition que mère nature coopère.  Si nous sommes en semaine, c’est à ce moment que nous revenons de la garderie. Période télé pendant que maman prépare le souper.  Souper en famille où l’on discute de nos journées.  Jeux pendant que papa et maman débarrassent la table et nettoient le plancher.  Bains.  Petite émission de Caillou ou Dora ou Petit Ours Brun bien collés sur papa, maman et/ou nos grands frères et DODO!!!  Notre journée commence vers 6h30 pour se terminer entre 19h et 19h30!

Imaginez donc une semaine complète de dérangement de routine…  Pire, deux…  Des soupers de famille qui s’éternisent, de la visite impromptue (mais généralement très appréciée), des invitations de dernière minute, des matchs de hockey de notre NUMÉRO UNO à toutes heures et n’importe quand…  Tout ceci résulte en un immense manque de sommeil, qui lui résulte en un changement de nos NUMÉROS SEIS et SIETE en deux MONSTRES incontrôlables et criards.  Et ceci s’en oublier tous les gens qui se permettent de toucher nos minis sans se laver les mains, de les embrasser malgré les microbes et virus qu’ils portent!

N’en étant pas à nos premiers bébés, mon Roméo et moi avons décidez au 1e Noël de messieurs SEIS et SIETE que ce serait nous qui déciderions de notre horaire de Noël pour les quelques années à venir et par le fait même, de celle des autres.  Après tout, on a quand même 4 enfants…  On peut bien se permettre de s’imposer un peu non?  Oh… Boy!!!   Oh… Boy!!!   Oh… Boy!!!  

On a décidé que pour Noël 2010, c’était nous qui allions recevoir.  Nous ne sortirions pas.  Les brunches, les diners, les soupers, tous serait fait ici…  De cette façon, SEIS et SIETE feraient leurs siestes quand nécessaire et l’heure du dodo ne serait pas trop décalée. 

Ce fut un peu difficile à faire avaler à nos familles.  On s’est fait dire que « c’est bien beau cette idée là » mais qu’eux aussi aimaient recevoir, que ce ne pouvait pas toujours être à nous de décider, qu’à cause de ça on changeait les plans à la dernière minutes, etc… mais au bout du compte, ils se sont vite aperçus que les Fêtes s’étaient déroulées sans pleurnichage, criage et braillage interminables.  De plus, on demandait franchement lors des appels pour les visites si les gens étaient malades.  On a passé pour des “freaks” mais on s’est épargné de gros soucis…

L’an passé, c’était le 2e Noël de SEIS et SIETE, on s’est permis des sorties mais en gérant bien nos horaires.  On a eu la déplaisante tâche de dire à certains amis que malgré qu’on les aime beaucoup, nous ne serions pas présents à leurs « party » car c’était trop tard pour les enfants.  On a chamboulé les heures d’autres activités pour des familles entières, on a cancellé à la dernière minute des sorties prévues mais tout ceci en fonction que nos enfants gardent une certaine routine sécurisante pour eux et que le reste de la famille ressente une belle qualité de vie.

Les Fêtes se terminent sous peu pour cette année.  Nous avons travaillé fort à garder un semblant de routine pour nos cocos qui ont maintenant près de 30 mois.  Ils nous ont remerciés en étant de vrais petits anges (cornus à certains moments mais pas trop tout de même) durant toutes ces sorties et ces réceptions.  Tranquillement, nous recommençons à avoir une vie sociale plus active.  Nous recommençons à être plus présents pour nos famille, nos amis.  Et tout ceci s’effectue dans le respect de chacun. 

En gardant les pieds sur terre pour les deux premières années et en instaurant une routine ferme, nous avons réussit à passer au travers la période la plus difficile de l’année sans tout chambouler, sans tout brusquer et surtout sans tout avoir à recommencer! 

Ceci ne s’acquière pas tout seul.  C’est avec l’expérience et l’âge qu’on apprend à connaître et imposer nos limites.  Ce n’est pas toujours bien reçu ou bien accepté de nos proches, on passé pour des parents contrôlants, désagréables, etc… mais avec le temps, ils finissent par comprendre et tout rentre dans l’ordre.  Et comme nos petits amours vieillissent aussi d’année en année, on se rend vite compte que la routine peut devenir plus élastique sans qu’ils ne perdent leurs repères pour autant.

Si toutefois il est impossible pour vous de planifier et changer les horaires en fonction de vos tout-petits, je vous conseille ceci. 

  • Apporter des collations en quantité industrielle avec vous partout ou vous aller.  Bébé n’aime pas toujours attendre après les grands pour manger ou encore, il n’aura peut-être pas envie de goûter le « ragoût de matante Margot »… 
  • Pour les moments passés en voiture, essayer de les faire durant les heures habituelles de sieste et mettez une petite musique douce.  Vos chéris ne dormiront peut-être pas mais ils relaxeront un peu avant de se faire envahir de « bisous en pincette » par toute la parenté. 
  • Ayez toujours sous la main la DOUDOU et la SUCE (si bébés en ont).  Même si on essaie de laisser tomber en public ces petits caprices, ils sont sources de réconfort pour vos chéris et n’oubliez pas que pour vos doublons, « mon oncle Marcel et ma tante Gertrude » ne sont pas des visages connus…  En plus de voir un paquet d’étrangers, ils se font aussi souvent traiter en petits animaux de foire par tous ces gens « Venez donc voir mon oncle Maurice qu’on voit si vous vous ressemblez tant que ça là!!!  Sont tu beaux habillés tout en rouge de même; et pareil à part ça!  Vient montrer ça à ma tante c’te beau « suit » là, pis toi aussi mon ti-t’homme. » 
  • N’ayez pas peur de dire aux gens, “Je préfère que vous ne les preniez pas.  Ils sont touts-petits et attrapent plein de microbes et eux, ils n’ont pas le système immunitaire mature pour les détruire” – on vous prendra pour une “control freak” mais SO WHAT??? Qui se lève la nuit pour les petits malades?
  • Ayez toujours sous la main des lingettes humides et essuyez leurs petites mains souvent.  On parraît maniaque mais on se sauve des gastros et des influenza…
  • Et surtout, n’ayez pas peur de les prendre, de les cajoler, de les coller… Ils auront besoin de votre réconfort, de votre présence sécurisante.

Les Fêtes, c’est une période tellement agréable lorsque tout notre petit monde est heureux!

J’espère que vous aurez passé une belle période des Fêtes 2012-2013.  Je vous souhaite à tous, chers lecteurs, chères lectrices, une année remplie d’amour, de santé, de bonheur avec vos singletons, vos doublons, votre famille et vos amis.  Prospérité, Amour, Joie, Santé, Bonheur!!!

Alie -xxx-

Advertisements

2 responses to “La frénésie des fêtes : savoir imposer un semblant de routine durant cette période de fou…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s