La vie avec les jumeaux et la fin des bébés…

GEMELLAIREDepuis que j’ai accouché de NUMERO UNO mon idéal du nombre d’enfant désiré est passé par tous les changements.  Tout d’abord, j’en voulais deux.  Ensuite qu’un seul.  Retour à deux. NUMERO DOS arrive.  Deux ça me suffit.  Non j’aimerais bien en avoir quatre. Pas trois, je ne veux pas un chiffre impair.  Trop peur qu’un des enfants soit toujours mis de côté.  Retour à deux et oups à quatre.  Finalement on se dit, on essaie pour un troisième et on verra après pour le quatrième.

Et là, arrive les jumeaux.  Un deux pour un.  De deux enfants on passe à quatre.  Vous direz « eh ben voilà, le problème est résolu. » Et bien non, le problème n’est pas résolu.  Je me rends compte avec les jumeaux qui grandissent que j’ai un deuil à faire. Le deuil d’être à nouveau enceinte.

J’aimais être enceinte.  De sentir ce petit être grandir en moi.  De sentir ses mouvements, ses étirements.  Oh comme la quasi-totalité des femmes j’étais bien prête à jeter la serviette après le 8e mois mais tout de même, j’ai beaucoup aimé l’expérience.

NUMERO UNO m’a fait vivre une belle grossesse.  J’ai eu la chance de prendre du temps pour moi.  J’avais diminué mes heures de travail durant les mois de juillet à septembre.  Il m’a tout de même fait vivre des douleurs atroces car MONSIEUR s’était logé sur mon nerf sciatique.  J’ai été des mois à avoir de la misère à marcher, à consulter une ostéopathe pour essayer de diminuer les douleurs.  MONSIEUR s’est finalement tassé vers la mi-septembre et j’ai pu vivre mon dernier mois de grossesse à plein régime.

La grossesse de NUMERO DOS fut magnifique.  Ce bébé ne m’a rien fait enduré à part des brûlements d’estomac durant les 3 premiers mois…  Tout fut merveilleux.  J’ai trouvé le dernier mois très difficile par contre car l’hiver de la naissance de NUMERO DOS il n’a pas neigé, il a plut beaucoup et tout était de glace… je ne pouvais donc pas aller marcher, pas aller jouer dehors avec NUMERO UNO.  Ce fut un des plus longs mois de février que nous avons vécu.

Pour la grossesse des jumeaux ce fut différent.  J’ai été très anxieuse durant toute la grossesse, je ne l’ai pas appréciée.  Après les fausses-couches et la morti-naissance de Juliette, j’avais une peur bleue de ne pas rendre mes chéris à terme.  De plus, à partir de la 31e semaine, j’ai dû être alitée et ce jusqu’à la 37e.  Pas très facile avec papa qui travaille à temps plein et deux plus vieux qui terminent l’école et entreprennent leurs vacances d’été…

Je vous raconte tout ça car cette semaine j’ai réalisé que je vis présentement un deuil.  Un deuil du fait que je ne serai plus jamais enceinte.  J’approche la quarantaine, mon conjoint l’a dépassé.  Nous avons 4 beaux garçons en santé et très franchement, je ne veux plus d’enfant.  Mais tout de même, j’ai l’impression que par le fait d’avoir eu DEUX bébés d’un seul coup, on m’a volé une grossesse.  Au lieu de vivre pleinement ma grossesse et d’apprécié un 30 mois avec mon bébé, j’ai vécu une grossesse d’angoisse et je cours comme une folle depuis 30 mois.  Je ne veux plus me lever la nuit et nourrir un bébé.  Je ne veux plus entendre pleurer durant des heures sans pouvoir soulager les coliques d’un pauvre petit chou mais tout de même, l’idée de ne plus jamais ressentir un bébé grandir en moi, de ne plus jamais tenir MON petit bébé naissant dans mes bras, cette idée me fait peur.  Elle me hante.  Elle m’attriste.

Je trouve l’expérience de vie avec les jumeaux fantastique.  J’adore voir l’interaction entre eux qui se développe et s’accroit de jour en jour.  J’aime les entendre jouer ensemble.  J’aime les voir évoluer différemment mais aussi tellement similairement.  J’adore mes enfants.  Les quatre.  Je ne changerais pas ma famille mais si j’avais eu le choix, je les aurais eu UN SEUL À LA FOIS.  Et avec un bon 30 mois entre chaque.  Pour en profiter pleinement.  Il m’arrive souvent de me sentir comme si je les néglige tous car je suis si débordée tout le temps.  Durant ces temps, j’en veux à la vie.  Et puis ensuite je vis un moment super intense avec les jumeaux et je me dis que je n’aurais jamais connu ça si on n’avait pas eu de JUMEAUX.  Alors, je remercie la vie.

À toutes les futures mamans de jumeaux, sachez que c’est une merveilleuse expérience.  Une expérience pas facile du tout.  On devient littéralement épuisée.  On se retrouve totalement désorganisée.  On perd nos balises, les notions du temps.  On ne se reconnait plus.  De prendre du temps pour soi n’est plus une option.  Mais de voir ces DEUX sourires, ces QUATRE petits bras tendus et d’entendre MAMAN à l’unisson, ça banalise tout…

Pour celles qui vivent cette grossesse  comme une première grossesse, ce sera peut-être aussi la dernière.  Je vous souhaite alors de vivre pleinement votre grossesse, votre accouchement et vos bébés.  Le temps file à vive allure et tout à coup, on se rend compte qu’ils sont déjà grands.  Si tout comme moi l’idée de ne plus avoir de bébé vous fait un pincement au cœur, profitez de chaque moment, même de ceux où vous auriez envie de tout foutre en l’aire et partir car ils ne reviendront jamais et lorsqu’on y repense, ils font tout de même de beaux souvenirs.

Alie -xxx-

Advertisements

5 responses to “La vie avec les jumeaux et la fin des bébés…

  1. Je te comprend tellement , à la base je voulais deux enfants mais je me voyais vivre 2 grossesses !! Tu décris bien ce qu’on ressent… on m’a volé une grossesse lol !

  2. Je suis tellement la-dedans presentement… 3 garcons mais juste 2 grossesses!! Mais 4 ouf…pas sure que je veux m’embarquer la dedans. J’ai 33 ans… il me reste un peu de temps…

    • It is very nice of you to recommend our blog. Hope we can update your little brother on parenthood… Does he have twins ?? Thank you for sharing our love of kids and who knows, we might eventually translate our articles in english… Until then, keep on visiting us at simplement2.com ! Have a nice day! Alie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s