Entrevue avec une maman de jumeaux monoparentale

Bonjour Dominique ! Devant une maman comme toi on peut que dire : «Wow!» Tu es monoparentale, avec des jumeaux, ils ont présentement 23 mois! Tu es une québécoise de 33 ans, tu es caissière dans un supermarché et tu fais présentement des études à distance en technique de comptabilité et gestion.  Pour mieux faire comprendre ta situation auprès des autres mamans et témoigner de l’espoir, voilà quelques questions pour toi :

Dominique1Dominique et ses jumeaux (4 mois)

1.Depuis combien de temps étais-tu en couple lorsque vous vous êtes quittés ?

Je n’étais pas vraiment en couple. J’ai rencontré le père de mes enfants en mars et nous sommes restés ensemble que 2 semaines. Par la suite, nous nous sommes revus à la fin juillet avant son départ pour le Maroc et c’est cette nuit que mes garçons ont été conçus.

Donc ta grossesse n’était pas prévue ?

Non elle n’était pas prévue du tout!

3.Est-ce que le père était présent lorsque tu as apprise que tu étais enceinte de jumeaux ?  Et crois-tu qu’il a eu peur de s’engager?

Non, le père ne pouvait pas être présent car il était dans son pays au Maroc. Je lui ai téléphoné pour lui annoncer la nouvelle et il était très heureux. Vers 17 semaines de grossesse, il a décidé qu’ils étaient mes enfants et non les «nôtres» donc il a coupé les ponts. Il voulait vraiment venir vivre une vie de famille avec nous mais sans faire l’effort d’effectuer les démarches d’immigration. Présentement, l’immigration a refusé son visa.

4. Comment as-tu réagi lorsque tu as su que tu étais enceinte de jumeaux?

Je l’ai apprise à 12 semaines et disons que je ne parlais pas beaucoup et même la technicienne en échographie l’avait remarquée. Par la suite, j’ai paniquée un peu (intérieurement) mais mes amies et ma famille m’ont beaucoup rassurées.

5. Comment s’est passé ta grossesse en solo?

 Ma grossesse s’est très bien déroulée. J’ai n’ai eu aucun maux de cœur et j’ai fais tout ce que je voulais avant d’accoucher. Tout ce que j’ai eu c’est du diabète de grossesse, donc beaucoup de rendez-vous. La seule chose que j’ai trouvé difficile est d’aller à mes rendez-vous seule quand tous les autres futures mamans étaient accompagnées. C’est le seule chose que j’ai trouvée difficile à vivre. Juste une petite précision : j’ai déménagée en bas de chez mes parents une semaine avant d’accoucher, donc j’ai dû faire toutes mes boites tout seule.

6. Comment s’est passé ton accouchement ?

Une césarienne était prévue pour le 8 Avril mais 2 semaines avant, lorsque j’ai été à mon monitoring de routine à cause de mon diabète de grossesse, ils ont trouvé ma pression trop haute donc ils m’ont gardés. Durant le week-end, ma pression ne baissait pas donc ma césarienne a été devancée pour le 28 Mars. J’ai eu un peu de visite de ma mère et de mes amies mais j’ai quand même passé la fin-de-semaine toute seule a m’occuper l’esprit avec de la lecture et des films. Ma césarienne s’est très bien passée, ma sœur m’a accompagnée dans la salle d’opération pour ne pas que je me retrouve seule. Intérieurement j’ai commencé à paniquer car j’allais enfin avoir mes amours dans mes bras mais toute seule, sans papa qui ne serait pas là pour partager ma joie.

7. Comment t’es-tu organisé après l’accouchement ?

Après l’accouchement, je pouvais sortir qu’avec 1 des 2 donc j’ai pu m’adapter avec un seul et 5 jours plus tard, ma famille était enfin réunie. J’avais seulement de l’aide de mes parents durant l’après midi et en début de soirée. Je m’organisais donc pour tous les boires la nuit et le matin. Aussi, pour aider à ma survie, je dormais en même temps qu’eux. Je restais donc coucher de 22h00 à midi. Je leur donnais à boire et je me recouchais comme eux. Ma mère m’apportait à manger donc je n’avais pas de cuisine à faire.

8.Comment se sont passé les premiers mois ?

Je prenais tout un jour à la fois donc je me suis exclue d’un certain % de nouvelles mamans qui sombrent dans la dépression. Mes jumeaux ont commencés à faire leurs nuits à 3 mois, donc je ne l’ai pas eu si difficile. En plus, j’ai eu des bébés faciles, les seules fois qu’ils pleuraient c’est parce qu’ils avaient faim. Des bébés de rêve!

9.Qu’est-ce qui aurait pu t’aider le plus à ce moment?

J’ai demandé de l’aide au CLSC, quand l’infirmière est venue elle m’a refusée les services puisque j’avais un revenu et de l’aide de mes parents qui habitaient au dessus de moi.

10.Tes enfants voient-ils leur père et demande-t-il à voir leur père ?

Mes enfants ne voient pas leur père et à l’âge qu’ils ont, ils ne le demandent pas encore. Ils l’ont vu une fois via Skype à leur 18 mois et ils se demandaient qui il était !!!

11. Comment fais-tu pour concilier travail-jumeaux ? As-tu des temps libre ?

J’ai beaucoup d’aide de mon père quand je travaille de soir mais je dois tout préparer avant de partir donc ça demande beaucoup d’organisation. Je ne fais pas des gros repas élaboré, pourvu que ça soit nutritif, c’est tout ce qui compte pour l’instant. Je ramasse au jour le jour, donc pas de grosse journée à faire du ménage et j’accepte que ça ne soit pas parfait. Je n’ai pas beaucoup de temps libre mais j’essaie d’en avoir. Mes journées de congés, je les passe toutes avec mes garçons donc je fais toujours mes courses et mes sorties avec eux.

12. Donnes-nous les trucs, pensées qui t’ont fait tenir le coup ?

Le seul truc que j’avais c’était de prendre ça un jour à la fois et de profiter du moment présent. J’essayais de sortir au moins 1 fois par jour, juste pour une petite promenade. J’ai aussi beaucoup de patience avec les enfants donc ça m’a aidée.

13. As-tu ou souhaites-tu avoir un nouveau conjoint ?

Oui, j’aimerais avoir un nouveau conjoint mais présentement je n’ai pas beaucoup de temps et  je rencontre juste des gars pas sérieux. Rencontrer quelqu’un avec des garçons en bas âge ne me dérange pas car ils n’ont jamais connu leur père donc ils ne savent même pas c’est quoi pour l’instant.

14. Comment vois-tu l’avenir avec tes enfants ?

Présentement, je suis en réorientation car j’aimerais trouver un emploi qui me rendra plus autonome avec mes enfants. Je veux montrer à mes enfants que quand on veut, on peut. Je sais que j’en ai pour au moins 3 ans à ne pas avoir de vie sociale mais je le fais pour moi en premier et pour ma famille pour qu’on ait une vraie vie de famille. De plus, si je rencontre un homme, je souhaiterais peut-être avoir d’autres enfants mais il est pour moi impensable d’en avoir d’autres toute seule!

DominiqueDominique et ses jumeaux (10 mois)

Dominique nous démontre une histoire de famille positive. J’espère que ceci saura encourager les autres mamans qui vivent une situation similaire. Bonne continuité 🙂

Advertisements

One response to “Entrevue avec une maman de jumeaux monoparentale

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s