En voiture!

Récemment, Estelle, Béatrice, FM et moi avons vécu notre première fin de semaine hors de la maison. En effet, nous sommes allés chez grand-maman Hotte, à Saint-Jérôme. Le voyage était prévu depuis longtemps, puisque grand-maman n’avait pas encore vu ses petites-filles. On s’était promis que dès que l’on verrait poindre le printemps, on partirait pour la grande aventure. J’appréhendais beaucoup ce voyage, mais heureusement, en s’organisant bien, on a réussi à en faire une réussite et même à relaxer un peu.

Voici mes conseils pour survivre à ce premier voyage :

Les bagages

– Commencez à les préparer d’avance. Il n’y a rien de plus stressant que de se lever le matin quand il n’y a rien de fait et qu’on appréhende déjà le 6 heures de route à venir.

– Faites d’abord une liste de choses à apporter et allez-y méthodiquement.

– Il ne sert à rien de tout apporter. Ça fait trop de choses à mettre dans la voiture, à sortir et à rentrer au retour.

– Il vous faudra au minimum (pour de jeunes bébés) : un parc, une petite chaise pour bébés, des pyjamas, deux gigoteuses, le matelas de la table à langer, deux jouets, des débarbouillettes, des lingettes humides, des couches, des suces, du lait, des biberons, le chauffe-biberon, du savon pour bébés.

– Pour celles qui utilisent des couches lavables : si, comme moi, vous n’êtes pas un intégriste de la chose, laissez faire ça le temps d’une fin de semaine et achetez vous une boîte de couches jetables.

– Si une fois sur place vous réalisez qu’il manque quelque chose, vous pouvez toujours aller voir au magasin de choses usagées afin d’équiper grand-maman pour la prochaine visite et ne pas avoir à tout traîner la prochaine fois.

– Les biberons : le matin du départ, préparez-en beaucoup et mettez-les dans une glacière.

La route

– Réfléchissez d’avance à la route que vous allez prendre et aux arrêts que vous devrez effectuer. Mieux vaut arrêter un peu d’avance dans une chaîne de restaurants, même si ça ne fait pas trois heures que vos enfants ont bu que d’être obligé de s’arrêter sur le bord de la route.

– Juste avant de partir, quand les bagages sont déjà dans la voiture, donnez un biberon à vos bébés et changez la couche. Faites-leur porter des couches un peu plus grandes. Par exemple, mes filles portent des couches 3, je leur mets du 4, parce qu’elles sont plus absorbantes.

– Mes bébés pleurent tout le temps un peu quand je les installe dans leur siège d’auto. Avant, je prenais le temps de les détacher et de les consoler. Maintenant, c’est direct dans la voiture. Dès qu’on part, elles s’endorment.

– Les arrêts : je vous conseille d’arrêter dans les chaînes de restaurant qui ont des standards de propreté parce que les toilettes sont plus propres. Si ce n’est pas possible, ce n’est pas bien grave. Vos enfants ne mourront pas de se faire changer sur une table à langer un peu sale.

– N’essayez pas, comme nous, de sortir le chauffe-biberon de la voiture et de trouver où le brancher. Demandez simplement de grands verres d’eau chaude. C’est beaucoup plus simple.

Une fois arrivés à destination

– L’idéal est de s’être arrêtés une heure ou deux avant l’arrivée, pour ne pas avoir à nourrir vos enfants immédiatement. Comme ça, vous pouvez prendre le temps de sortir les bagages de la voiture et de vous installer.

– Faites comme chez vous. Je ne connaissais pas beaucoup ma belle-mère et au début j’étais un peu gênée, mais tout le monde est capable de comprendre que c’est normal que vous vous mettiez à fouiller dans les armoires pour trouver une casserole pour faire bouillir de l’eau ou que vous cherchiez où installer le petit matelas de table à langer.

– Installez-vous confortablement et pensez de façon pratique. On a installé le parc au sous-sol à côté de notre chambre et à côté, sur un divan, on a mis le matelas de table à langer, des lingettes humides et un sac de poubelles. On s’est pris un coin de comptoir et on a mis le chauffe-biberon, un grand bol pour mettre les tétines sales et un linge à vaisselle pour y déposer les tétines propres. On a aussi fait de la place dans le réfrigérateur pour y mettre les biberons. La chaise est restée au premier étage. Les filles ont alterné entre dans nos bras, dans les bras de grand-maman, dans la chaise et dans le parc toute la fin de semaine.

– Si, durant votre visite, vous vous sentez fatiguée, n’hésitez pas à aller vous reposer. Ce n’est pas parce que vous êtes en visite que vous devez tenir la conversation 24 heures sur 24. Probablement que tout le monde comprend ça, sauf vous.

– La première nuit pourrait être difficile. Les enfants ne sont pas dans l’environnement auquel ils sont habitués. Nos filles bougent beaucoup la nuit et on les a couchées dans le même parc. Elles se donnaient des coups sans faire exprès. La deuxième nuit, elles se sont habituées à se laisser de l’espace. Aussi, Béatrice a eu l’air de faire une petite crise de panique la première nuit. C’est difficile de dire ce qui s’est passé dans sa tête, mais je pense qu’en se réveillant, elle n’a pas su où elle était et elle s’est mise à pleurer. Je suis allée la rassurer et elle s’est rendormie aussitôt.

– S’il y a un animal dans la maison : grand-maman a un chat avec des griffes. Il semblait très gentil avec les filles, mais notre crainte était que durant la nuit, il saute dans le parc. On l’a enfermé dans une chambre pour la nuit. Durant le jour, on le surveillait du coin de l’oeil.

Voilà! Il ne reste plus qu’à revenir de ce merveilleux voyage. Vous avez probablement aussi vos trucs et vos expériences. Je serais heureuse que vous les partagiez dans les commentaires.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s