ATTENTION… Il fait chaud!

Depuis quelques jours, on connait des temperatures assez froides mais il n’y a pas si longtemps, on a connu de grosses chaleurs.  

Depuis le temps qu’on les attendait me direz-vous!  Ce serait bien si elles revenaients…  Je suis bien d’accord mais il y a tout de même un bémol.

IMG_1564

Durant ces quelques jours de chaleur intense, NUMERO UNO est revenu du camp de jour avec une insolation.  Symptômes : maux de tête et nausée, étourdissement et température, déshydratation partielle…  J’ai donc décidé de faire un article sur les dangers de la chaleur extreme!

À toutes les étés nous faisons bien attention de remémorer à nos chéris que lorsqu’il fait très chaud, il est très important de boire beaucoup d’eau et de tenter de se réfugier à l’ombre le plus possible.  Par contre, on s’entend que ce sont des enfants et que c’est à nous parents, ou responsable de camp de jour, de s’assurer qu’ils sont en sécurité. 

J’ai donc décidé de préparer un petit guide de survit pour les journées chaudes tant attendues mais oh!, combien dangereuses pour les touts petits… et plus grands.

 Donc en temps de chaleur extrême, il faut prévoir :

De l’eau, en très grande quantité…  Nous calculons toujours un 500mL par heure d’exposition à la chaleur afin de compenser la perte de liquide corporel.  Si votre enfant est en bas âge et que vous l’allaiter, il est recommandé d’allaiter à la demi-heure ou à l’heure… De petites quantités mais constantes.  De plus, vous pouvez aussi vaporiser le bébé avec de l’eau fraîche, et non froide, afin de le rafraîchir un peu ou encore le débarbouiller avec un petit linge frais.

Des collations à base d’eau…  morceaux de piment, de céleri, de concombre, de tomates, raisins, agrumes, melon d’eau, fruits frais etc…  Il est aussi important de s’alimenter en protéine mais rien de difficile à digérer.  Nous privilégierons les noix ou le fromage.

Évitez les collations très froides du genre barres glacées.  L’organisme étant en mode gestion de chaleur, il tolère moins bien les grands écarts de température et vous aurez de la difficulté à digérer les articles très froids.  De plus, la bière et les cocktails alcoolisés (quoi que déjà déconseillés pour les enfants Lol! Mdr!) ne sont pas recommandés…  Malgré qu’on puisse les trouver très désaltérants sur le coup, l’alcool déshydrate plutôt que d’hydrater.

De la crème solaire…  Important de s’assurer de pouvoir renouveler l’application au bout de plus ou moins 3h car avec la sueur, l’efficacité diminue grandement.

Un chapeau… Je sais, je sais… vous me direz que de faire porter un chapeau à un enfant de 2 ans ça va mais à un grand de 8 ans qui ne veut rien savoir…  On tente de leur trouver quelque chose de « cool ».  Ça peut être un « bandana », une casquette, un chapeau de feuilles tressées, etc… N’importe quoi qui couvre la tête!  Si l’enfant refuse tout de même de se couvrir la tête, on insiste pour qu’il boive d’avantage…  et on continue de chercher « LE » quelque chose de « IN » qu’il voudra porter.

Des vêtements légers (en coton), amples et de couleur claire…  Ici aussi je vous entends crier « Mais quand ils veulent absolument mettre le « maudit » short de jeans… et le T-shirt NOIR…»   Et bien, ils ont chauds et le lendemain, ils écoutent un peu plus…  Tant pis!  Les vêtements légers sont à prioriser mais les « maudits » short de jeans et le T-shirt NOIR sont encore mieux que RIEN PAN TOUTE… sinon, c’est les coups de soleil qui sont dangereux…

L’idéal est bien sûr d’avoir un endroit climatisé pour se reposer durant les heures critiques qui sont considérées comme étant entre 12h et 15h.  Si ce n’est pas possible, les bains ou douches fréquents à température ambiante sont à conseiller.  La piscine et les jeux d’eau sont aussi de bons endroits pour se rafraîchir à condition de continuer de s’hydrater… L’eau d’une piscine n’hydrate pas le corps assez pour compenser la chaleur emmagasinée par la tête hors de l’eau… Et attention aux coups de soleil sur le nez, les oreilles et la nuque!  Même si on joue dans l’eau, il faut se protéger du soleil. 

Différences entre INSOLATION et COUP DE CHALEUR : liste tirée de http://sante.canoe.ca/condition_info_details.asp?disease_id=68

Les symptômes du coup de chaleur sont assez différents de ceux d’un épuisement provoqué par la chaleur, communément appelé INSOLATION.

Voici la liste des symptômes d’un épuisement provoqué par la chaleur : communément appelé INSOLATION :

  • une température interne modérément élevée –      allant jusqu’à 39 °C (102 °F). (La température interne désigne      la température des organes à l’intérieur du corps. Le meilleur moyen de la      mesurer est d’utiliser un thermomètre rectal.);
  • la peau fraîche, pâle, et moite;
  • des crampes musculaires;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • de la fatigue et de la faiblesse;
  • des étourdissements ou une sensation de tête      légère;
  • un évanouissement potentiel, avec possibilité      de réanimation.

Une personne qui souffre d’un épuisement provoqué par la chaleur aura tendance à transpirer abondamment pour tenter de réduire la chaleur excessive.

Voici la liste des symptômes du coup de chaleur :

  • une température interne extrêmement élevée –      jusqu’à 41 °C (106 °F);
  • la peau sèche, rouge, et chaude;
  • un pouls rapide;
  • une respiration rapide et superficielle;
  • des maux de tête;
  • de la confusion, un comportement étrange;
  • une perte de connaissance possible.

Une personne subissant un coup de chaleur ne transpire déjà plus, à la suite de la défaillance de son système de contrôle de la chaleur.

Une température interne élevée endommage les organes internes, particulièrement le cerveau. La perte liquidienne peut aussi entraîner une baisse dangereuse de la pression artérielle. La plupart des personnes qui décèdent d’un coup de chaleur meurent lorsque leur cœur cesse de fonctionner efficacement (insuffisance circulatoire). Même celles qui survivent au coup de chaleur auront probablement des lésions permanentes au cerveau si leur température interne est montée au-delà de 40,6 °C (105 °F) pendant plus d’une heure ou deux.

Si toutefois, malgré toutes vos précautions, votre enfant présente les signes d’une insolation, vous pouvez traiter en l’installant dans un endroit frais.  Faites le boire de l’eau, quelques gorgées à toutes les deux minutes.  Faite le prendre un bain ou une douche à l’eau fraiche.  Soyez particulièrement attentif aux signes de détérioration, mais il n’est pas urgent de consulter ou de se rendre à l’urgence pour une insolation.  Il n’est pas conseillé de donner de l’acétaminophène ou de l’ibuprophène lors de ces épisodes mais si toutefois vous constatez que l’hydratation est bien acquise, vous pouvez par la suite traiter les maux de têtes avec un comprimé.  Il faut par contre s’assurer que l’enfant ne présente AUCUN signe de déshydratation.

Pour les signes d’un « coup de chaleur », composez le 911.   En attendant l’arrivée des secours, il est important de prendre tous les moyens nécessaires pour rafraîchir et réhydrater la personne souffrant de coup de chaleur.

Alors voilà, sur ce je vous souhaite un été FABULEUX rempli de soleil et de plaisir!

Alie –xx-

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s