Me, myself & ma marmaille!

En cette semaine de présentations de nos blogueuses, je me dois de me présenter comme mes comparses l’ont fait…en même temps, je suis un peu réticente à impliquer ma famille dans ce blogue, après tout, c’est mon choix personnel d’écrire ici et non le leur… mais en même temps je veux que vous me connaissiez mieux, vous, chers lecteurs! Arrête de niaisez Mariemiche, raconte ton histoire!

Il était une fois….non peut-être pas haha!

Mon grand brun et moi partageons la même passion : l’hôtellerie. Nous nous sommes rencontrés dans un hôtel… pas comme clients, mais bien comme employés!

Terminant mon BACC en Tourisme & Hôtellerie, commençant ma carrière en ventes & marketing après 3 ans de réception dans un hôtel chic du Vieux-Montréal : j’étais prête pour les choses sérieuses. De retour de 3 ans de voyages intenses ou j’ai eu la chance d’habiter aux Iles Canaries 6 mois, de faire une session d’université au Mexique 6 mois et un stage dans un hôtel de Cancun un autre 3 mois (le Mexique, c’est ma deuxième maison!) j’étais plus que prête à rencontrer quelqu’un et m’installer pour de bon. C’est donc lors des préparatifs de l’ouverture d’un hôtel luxueux du centre-ville que nous nous sommes rencontrés…à la photocopieuse. Quel romantisme! « Elle a l’air snob » a-t-il pensé, « Beau, grand, brun en hôtellerie…il doit être gai » s’est-elle dit. Le coup de foudre assuré quoi! Passé les premières impressions non-concluantes, nous nous sommes vîtes rendus compte que nous étions faits l’un pour l’autre. Nous sommes donc déménagés ensemble en appartement, avons fait de nombreux voyages et bien profité de la vie. La question bébé est arrivée très très vite dans notre couple. Mon beau brun étant plus âgé que moi de 5 ans, il voulait savoir ou j’en étais et si j’en voulais des enfants. Oui mais pas tout de suite.

À ce point de l’histoire, il faut comprendre que comme mentionné dans mon premier article 3,2,1 GO!, je ne suis pas une amoureuse des bébés. J’ai toujours voulu en avoir, mais pas nécessairement aller vers ceux des autres. À l’opposé, beau brun est un ami des bébés…un meilleur ami des bébés…je dirais même qu’il a ça dans le sang. Il sait comment les prendre, leurs parler, il en a gardé plusieurs (dont ses cousines jumelles et leurs 2 sœurs, oui oui 4 filles!).  Autrement dit, je suis jalouse de lui et je me sens comme un gars dans notre couple (pardonnez le stéréotype)…pas trop encline au trip bébé. Finalement, après l’achat d’une maison sur la rive-sud, le déménagement, l’adoption d’un bébé poilu du nom de Maya (Airedale Terrier), nous en sommes venus à la conclusion que nous étions rendus là dans nos vies et nous sentions que c’était le moment.

Ça se passe vite ces affaires-là des fois…ouf, en octobre 2011, nous apprenons que je suis enceinte. Joie et bonheur, c’est le premier bébé des deux côtés et il était attendu des grands-mamans (quand tu adoptes un chien, soit prêt à recevoir quelques commentaires bébés!). Comme plusieurs couples dans notre situation, nous décidons de faire le Prénatest pour connaître les risques de trisomie de notre crevette. Après 2 visites médicales ou nous avions entendu 1 seul cœur, non, nous n’étions pas prêts à ce qui nous attendait. Lorsque la technicienne mets la sonde sur mon ventre et s’écrit “OH MON DIEU, IL Y EN A DEUX!” …deux quoi?… “DEUX BÉBÉS! DEUX BÉBÉS!” et elle part en courant toute excitée en disant qu’elle doit reprogrammer sa machine pour 2 bébés, nous ne comprenions pas trop. Elle part en coup de vent et nous laissent moi, mon chum et notre air éberlué. Quoi?!? Et là on part à rire. Rire de bonheur intense! J’en pleurais tellement on riait. On étaient tellement contents! Jamais une seconde nous n’avons douté ou n’avons eu peur. C’est dans les jours qui ont suivis, après l’avoir annonçé à notre entourage et entendu des commentaires et questions négatives que nous avons compris l’ampleur de ce qui nous attendais, mais encore une fois, nous étions vraiment heureux. À ce point-ci, j’aimerais que vous, cher lecteur, vous arrêtiez quelques instants. Si vous avez des jumeaux dans votre famille ou connaissez des gens qui en attendent, remémorez-vous ce que vous leurs avez dit en apprenant la nouvelle. La plupart du temps, les commentaires sont pesants : plus de travail, plus de dépenses et plus d’énergie.  Faisons un exercice. La prochaine fois que vous rencontrez quelqu’un qui attend des jumeaux, passez par-dessus votre première idée, faites un commentaire positif : wow, 2 fois plus d’amour pour vous, une relation spéciale dont vous serez témoin et de la joie en double! Parce qu’au fond, c’est ça que nous, parents de duos, avons VRAIMENT besoin d’entendre…

Dans mes prochains articles, vous apprendrez à mieux nous connaître, mes choix, notre famille et mes 2 belles jumelles identiques, Juliette et Laurianne. À bientôt!

DSC05276

Advertisements

6 responses to “Me, myself & ma marmaille!

  1. Tellement, tellement belles et comme tu dis, ça multiplie la joie par deux! Et si problème il y a, on trouvera une solution doublée au besoin…Vive la vie! De arrière grande tante Louise xx xx Heureux premier Noël

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s