Génétique jumeaux 101

Identiques, fraternels, mono-chorionique, de quessé? Quand on bascule dans le monde gemellaire, on s’y perd rapidement. Les termes souvent utilisés dans le monde médical le sont beaucoup moins dans notre quotidien. Afin de vous y retrouver ou tout simplement pour vous informer un peu, voici un petit résumé de la génétique jumeaux 101!

bébés miroir

Les types de jumeaux

Il existe 2 types de jumeaux, les dizygotes et monozygotes. Tout dépend du nombre d’ovules:

Dizygotes, jumeaux fraternels (aussi appelés faux jumeaux)

Les jumeaux fraternels sont issus de 2 ovules, fécondés par 2 spermatozoïdes, donc de fécondations différentes. Ces jumeaux ont autant de similitudes que de simples frères et soeurs. Toutes les grossesses de jumeaux fraternels sont dichorionique diamniotique (voir description plus bas). La génétique du côté maternel favorise la venue de jumeaux fraternels. Donc que votre conjoint ait des jumeaux dans sa famille n’a aucune influence sur votre chance d’avoir des jumeaux, puisque la double ovulation n’est en rien influencée par le père. Désolé les gars!

Monozygotes, jumeaux identiques (aussi appelés vrais jumeaux)

Les jumeaux identiques, quant à eux, proviennent d’un même ovule fécondé par un spermatozoïde dont la division en 2 embryons a lieu pendant les 2 premières semaines du développement. Leur patrimoine génétique est rigoureusement identique. On les appelle aussi des “vrais jumeaux”. Vos bébés seront donc physiquement identiques, mais n’auront pas les mêmes empreintes digitales. Les bébés naissent souvent avec un poids différent, donc les petites différences s’atténuent plus les bébés grandissent. Et pour ce qui est de la génétique, elle n’a absolument rien à voir avec ce type de jumeaux. Les jumeaux identiques sont les fruits heureux d’un hasard. 

Les types de grossesses

DICHORIONIQUE DIAMNIOTIQUE (aussi appelés di-di) – 2 sacs amniotiques et 2 placentas

Ce type de grossesse représente 1 tiers des grossesses gemellaires. Vos bébés sont complètement séparés l’un de l’autre. Ils grandissent séparément et évoluent dans un espace également séparé. Vous pouvez alors avoir 1 garçon et 1 fille, 2 garçons ou 2 filles. Les bébés peuvent être identiques ou non. Vous découvrirez cet aspect avec le temps ou vous pouvez demander un test d’ADN à votre médecin pour en avoir le coeur net. Les mamans qui attendent des di-di, vous pouvez souffler un peu car ce type de grossesse est moins à risque que les autres types, surtout en considérant que vos bébés sont reliés à 2 différents placentas, le risque d’anomalie de la circulation placentaire (appelé syndrome transfuseur-transfusé) est alors inexistant.

MONOCHORIONIQUE DIAMNIOTIQUE (aussi appelés mono-di) – 2 sacs amniotiques, mais 1 seul placenta

génétique

Vos bébés sont séparés physiquement, mais prennent leurs nutriments et leur oxygène à la même source, par le placenta. On peut voir une fine membrane qui les sépare sur l’échographie. Les bébés sont connectés entre eux, donc il y a certains risques qu’un des bébés prennent plus de sang ou d’oxygène que l’autre, ce qui peut causer des différences de poids ou un réel problème: le syndrome transfuseur-transfusé. Vous serez donc suivis plus régulièrement que les autres grossesses de jumeaux, c’est-à-dire aux 2 ou 3 semaines à partir de votre 20ème semaine de grossesse (beaucoup de photos d’échographies pour vous!) et vers la fin de votre grossesse, chaque semaine. Cela peut paraître beaucoup, mais les médecins doivent s’assurer que vos bébés grandissent relativement en même temps, au même rythme. Si ce n’est plus le cas, votre médecin décidera fort probablement de vous provoquer. Dans le cas des mono-di, vous pouvez vous attendre à avoir 2 garçons ou 2 filles. Les grossesses mono-di sont automatiquement des grossesses de jumeaux identiques.

MONOCHORIONIQUE MONOAMNIOTIQUE (aussi appelés mono-mono) – 1 sac amniotique, 1 seul placenta

C’est le type de grossesse le plus rare. Comme les deux bébés partagent le même espace sans aucune membrane les séparants, le risque de s’emmêler dans les cordons est présent. Les médecins font donc des suivis rapprochés pour ce type de grossesse. Les risques sont les mêmes que la grossesse mono-di, donc retard de croissance et transfuseur-transfusé. Avec ce type de grossesse, vos jumeaux seront automatiquement identiques.

Voici un tableau vous démontrant le type de grossesse selon le jour de séparation de l’ovule:

La séparation se produit dans les 2 premiers jours La séparation se produit entre le 3ème et le 7ème jour La séparation se produit entre le 8ème et le 13ème jour

Rare

Fréquent

Rare

Dichorionique Diamniotique Monochorionique Diamniotique Monochorionique Monoamiotique

Conseils pratico-pratique

Lorsque vous apprenez que vous attendez des jumeaux, évidemment, vous n’êtes pas préparés et n’avez pas votre liste de questions toute prête. Par contre, il est important de se préparer pour la prochaine rencontre avec votre médecin pour poser les bonnes questions et avoir vos réponses au bon moment. Le placenta et les séparations entre les poches amniotiques sont plus faciles à voir généralement quand les bébés sont très petits. Si vous attendez trop, les médecins ne pourront peut-être pas voir s’il y a 1 ou 2 placentas et ne pourront pas déterminer votre type de grossesse (ce qui m’est arrivé). Dans ces cas, les médecins feront comme si vous aviez seulement 1 placenta, car cette situation est plus risquée et ils ne voudront pas prendre de chances. Les échographies autour de 12 semaines peuvent être trompeuses, j’en suis la preuve puisqu’au départ, je devais avoir un garçon et une fille, évidemment fraternels. Après une échographie à 20 semaines où mes bébés étaient soudainement rendus 2 filles, nous n’avons pas pu déterminer s’il y avait 1 ou 2 placentas car les bébés étaient trop gros. Comme mentionné plus haut, dans ces cas on ne prends pas de chance, on fait des suivis plus serrés comme s’il n’y avait qu’un seul placenta.

Termes intéressants:

Gémellologie: Terme utilisé pour décrire la science qui étudie les jumeaux!

Jumeau fantôme: Pendant les premières semaines de grossesse, certaines femmes porteront 2 foetus (jusqu’à 1 sur 10). Pour certaines raisons, le foetus ne survivra pas et disparaîtra pour ne laisser qu’une poche amniotique vide. On appelle ce foetus jumeau fantôme. Certaines personnes croient que la perte de ce jumeau dans l’utérus peut causer un sentiment de mal-être important pendant la vie du bébé qui survivra.

Jumeau parasite: Terme utilisé quand un jumeau empêche l’autre de bien grandir et se développer.

Statistiques et groupes ethniques

En juin dernier, l’Institut de la Statistique du Québec publiait des données assez intéressantes et étonnantes sur les naissances de jumeaux. En 1980, 1.8% des naissances étaient gemellaires. En 2010, ce pourcentage augmentait à 3.1%. Plus de chance d’avoir 2 bébés, youppi! vous dites-vous. Tout à fait, mais n’oubliez pas la cause principale de l’augmentation de ces naissances: la procréation assistée et l’augmentation de l’âge à la maternité. Les jumeaux représentent également une grande proportion des prématurés, des bébés avec faible poids à la naissance et des mortalités infantiles. Certains pays utilisent de nouvelles techniques de procréation qui diminuent les possibilités de grossesses gemellaires. Pour ce qui est de l’âge de la mère, la moyenne est passée de 27 ans en 1980, à 30 ans en 2010. Les femmes les plus âgées sont celles qui ont le plus de chances d’avoir un duo de terreurs!

Il est également prouvé que certains groupes ethniques ont plus de chance d’avoir des jumeaux que d’autres. Ainsi les asiatiques sont celles qui ont le moins de jumeaux et au contraire, les africaines ont le plus de chance d’avoir une grossesse en double! Au Nigéria, les femmes ont 1 chance sur 20 d’avoir des jumeaux…wow!

Les records de jumeaux

Voici quelques faits saillants tirés de wikipédia sur les jumeaux qui ont battus des records:

  • En Espagne, le 30 décembre 2006, naissance de deux enfants jumeaux d’une mère âgée de 67 ans à Barcelone, battant ainsi le record d’âge de procréation. La maman « a bénéficié d’un traitement hormonal et de fécondation in vitro à l’étranger » selon le porte-parole de l’hôpital où elle a accouché.
  • Au Texas, en 1998, Nkem Chukwu, vingt-sept ans, a mis au monde des octuplés (huit enfants), à six mois et demi de grossesse, après avoir suivi un traitement contre la stérilité. L’un d’eux est décédé prématurément.
  • Au Caire,en 2008, Ghazala Ibrahim Omar, vingt-sept ans, a mis au monde des septuplés (sept enfants) à six mois et demi de grossesse, après avoir suivi un traitement contre la stérilité. La naissance de ces septuplés, six semaines avant terme, avait été saluée comme un « miracle divin » par le médecin accoucheur qui a avait souligné que la mère « n’avait pris aucun fortifiant lors de son ovulation ».
  • Aux États-Unis une mère a mis au monde un premier enfant le 31 décembre 2011 à 23h59 et son jumeau le 1er janvier 2012 dans les premières minutes de cette première journée de l’an.

Pour plus de records visitez le site wikipédia.

Voilà, j’espère que cet article vous a éclairé et que vous comprendrez mieux votre médecin lors de votre prochaine rencontre, ou bien votre voisine qui attends des jumeaux! Pour terminer, je vous invite à répondre à un sondage express pour connaître le pourcentage de nos lectrices qui ont des jumeaux identiques et fraternels! VOTEZ MAINTENANT et je vous ferai part du résultat dans mon prochain article!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s