Les premières sorties en public

Toute la petite famille est rentrée de l’hôpital depuis quelques jours, on installe peu à peu un semblant de routine. On évite de sortir de la maison parce que ça ne nous tente pas et on ne veut pas que les petits attrapent toute sorte de microbes… Mais une seule chose ne peut rester négligée : l’épicerie ! Cette bête noire qui nous fait angoisser à s’en ronger les ongles, cette demi-journée hors de la maison qu’on planifie des jours à l’avance : « Je vais y aller lundi, non mardi peut-être. Ou bien si j’attends jeudi peut-être que ma mère viendrait avec moi ? »

Bref, ça prend un coup de pied dans le derrière. Jour J : Changement de couches, on les habilles, donne à boire pour se donner un maximum de temps avant le prochain boire, oups changement de couche à nouveau, on prépare le sac à couche, on les installe dans la coquille, fais 4 voyages entre la maison et l’auto, rentre le chien, emmène les deux coquilles dans la voiture, j’ai oublié ma sacoche, part la voiture, regarde ma montre : il me reste 45 minutes avant le prochain boire ZUT !

Ça prend BEAUCOUP d’organisation. Heureusement pour ma part j’ai allaité, c’était plus simple et moins de trucs à traîner. Mais quand on donne le biberon, il faut planifier un « au cas où » on aurait une crise dans la voiture ou même pire, dans le magasin ! Et on fait chauffer le lait où ? Et comment ?

Dans cet article je vais vous donner ma petite routine bien à moi. Elle n’est pas parfaite et peut nécessiter des modifications pour vos tout-petits car leurs besoins sont différents et les vôtres également.

  1. Se préparer mentalement la veille de la sortie. Peu importe où vous avez l’intention d’aller, sachez-le d’avance. Être prise à la dernière minute c’est déjà désagréable pour nous-même, il ne faut pas que les bébés ressentent votre stress relié à une sortie car ils ne pourront pas tenir en place et ça rendra l’expérience d’autant plus misérable;
  2. Le matin même, j’habille les enfants dès le levé. Ils déjeunent ensuite (ou prennent le biberon pour les bébés);
  3. Après le déjeuner/biberon/allaitement, je prépare le sac : Couches, lingettes, un rechange pour chaque bébé, biberons, suces, petits jouets. S’ils ont l’âge de manipuler des objets, emmenez quelques jouets suffisamment petits pour les distraire pendant vos emplettes;
  4. Avant de quitter, j’attends toujours qu’il soit l’heure de la sieste. Pour moi, aller chez Costco ça prend une heure et aller à l’épicerie 25 minutes, alors je préfère que pendant ce temps de voyagement, les petits dorment. C’est certain que si vous habitez tout près, ce « timing » n’a pas vraiment d’importance.
  5. C’est le temps d’embarquer dans la voiture et de partir à l’aventure.
  6. Arrivée à l’épicerie, je vais chercher un panier d’abord et mets ensuite les enfants dedans. Je me fous qu’il y ait des petits dessins qui disent de ne pas asseoir nos enfants dans le panier directement. J’en ai deux, du même âge, alors vous voulez que je l’installe où #2 ? Que je « squeeze » leurs deux jambes dans chacun des trous pour qu’ils soient côte-à-côte sur le siège de panier ? Sinon, pour les coquilles, j’en mettais une sur le dessus du panier et l’autre carrément dans le panier. Bon c’est vrai, il ne restait plus beaucoup d’espace pour les articles mais il faut bien les perdre ces livres prises durant la grossesse !

Le plus gros défi, quant à moi, c’est de faire rapidement les commissions sans se faire aborder 36 000 fois par de gentilles personnes qui sont tellement impressionnées par le fait que ces deux enfants là sont jumeaux. Parfois je me dis : « Ah bien maintenant je sais comment Céline Dion se sent quand elle sort ». Même que dans son cas, ce doit être bien pire puisqu’elle a également des jumeaux ! Alors je me faufile entre les grand-mamans qui veulent toutes toucher à mes bébés sans me demander ma permission. Dès fois je me dis que je devrais être un peu plus sympathique mais, je n’en ai pas le temps !

Un deuil que j’ai dû faire en ayant des jumeaux, c’est que je ne me permets plus de faire plusieurs endroits pour faire mes achats. C’est déjà bien assez compliqué d’installer les enfants dans la voiture et de les en sortir une fois, que je ne me permet pas le luxe de le faire plusieurs fois dans la journée sous prétexte que les tomates sont en spécial chez Maxi et que les céréales le sont chez IGA. Si vraiment c’est nécessaire de faire plusieurs endroits, j’essaie d’y aller quand papa reste à la maison avec la progéniture et en plus ça donne une excuse pour être partie longtemps, très longtemps !

Si, durant vos achats, une crise survient. Un bébé ou les deux ont soif, y a des couches à changer ou bien on ne sait pas trop pourquoi mais il/elle pleure. Ne paniquez pas, y a pas de honte à avoir, ça vous rend juste plus humaine ! Je blague mais sérieusement, trouvez-vous un endroit à retrait. Maintenant dans les épiceries il y a souvent un espace bistro où il y a des tables et des chaises, c’est un bon endroit pour donner le biberon ou seulement consoler bébé. Parfois, j’ai même avisé un commis que je laissais le panier à un endroit et j’allais carrément dans la voiture avec les bébés m’occuper de leur souci. Il faut dire que généralement, si bébés ont été changés et nourris avant le départ de la maison, bien des situations catastrophiques seront évitées.

J’ai commencé à sortir de la maison sur une base régulière, mes jumeaux n’avaient pas 1 mois et je crois sincèrement, que les habituer à être dans la voiture, à se faire trimballer et à faire leur sieste dans plein d’endroits différents rend les sorties de plus en plus faciles. On les emmenait au restaurant, au magasin, on allait visiter de la famille à plus de 2 heures de route de la maison, on est allés au zoo… Même qu’à 9 mois, on les emmenait au Rodéo du festival de St-Tite qui s’est terminé à 22hrs, sans un cri ! Aujourd’hui, ils ont 13 mois et on les emmène encore partout avec nous, ils ont l’habitude et je pense que ça les a également rendus plus sociables puisqu’ils ont toujours des belles façons avec les étrangers qui viennent leur donner leurs microbes en leur touchant les mains et le visage…SONY DSC

Advertisements

2 responses to “Les premières sorties en public

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s