Mon accouchement – un collectif de 7 mamans…1ère partie

NATHALIE POIRIER :  Jumeaux_SEIS et SIETE

Comme l’accouchement de mes cocos s’est sommes toute, bien déroulé, il me fait plaisir de le partager avec vous.

Entrée à l’hôpital le jeudi soir 8 juillet 2010, à 39 semaines.  On me fait le ballon afin de faire dilater mon col.  J’ouvre immédiatement à 5.  Ensuite, c’est repos jusqu’au vendredi matin.  Le vendredi matin à 8h débute le protocole pitocin-monitoring.  Vers 12h mon col n’est dilaté qu’à 6.  C’est long et j’ai mal.  Je demande l’épidurale.  Ma gynéco préfère attendre car elle trouve que je ne suis pas assez avancée.  Je me connais par contre, je contracte à l’envers à chaque contraction alors tant que je n’aurai pas l’épidural, on travail pour rien.  À 12h30, elle capitule et on appelle l’anesthésiste.  Celle-ci se présente à 13h15…  Il était temps!  Malheureusement à leurs yeux on fait ça trop vite, je suis encore à 6.

À 14h on décide de m’examiner.  OUCH! Gros branle-bas de combat.  Tous les infirmières se bousculent et se « pitch » littéralement partout.  On doit me transférer en salle d’opération immédiatement.  J’AI TRÈS PEUR! QU’ARRIVE-T-IL À MES BÉBÉS? On me dit finalement, « si l’envie te prend, ne pousse pas tout de suite, t’es à 10 ma belle mais il faut aller en salle d’op juste au cas où. »  JE LE SAVAIS QU’AVEC L’ÉPIDURALE ÇA ALLAIT FLYER NON?!?!?

Arrivée en salle d’op. WOW, y’a ben du monde!  Nous sommes 12 en tout.  Deux pédiatres pour les bébés, un chacun.  Deux infirmières pour les bébés, une chacun.  Un anesthésiste pour la maman, y’en a juste un, fiou.  Le médecin de garde, un interne, la gynécologue et mon infirmière.  Une autre infirmière pour les extras et bien évidemment, mon Roméo et moi.

Un coup tout installé on me dit « OK! MA BELLE, POUSSE! »  Ça aura pris à peu près 30 minutes pour que mon bébé1, ma grenouille, arrive.  Il est né le 9 juillet 2010 à 14H49. Il pèse 4 lbs et 12 oz et mesure 17 po.  Il tout petit et tout mignon.

On me réexamine et la gynécologue me dit « OK! PRÊTE POUR BÉBÉ2, ON POUSSE ».  Et là je pousse, je pousse, je pousse… à toute les minutes j’ai une contraction.  Je n’ai pas fini ma poussée qu’arrive l’autre contraction et on pousse, on pousse, on pousse.  Au bout d’un certain temps, la gynéco fait signe à l’anesthésiste.  On me redonne une dose d’épidurale.  On continue de m’encourager à pousser.  Je suis à bout…  Bébé1 pleure et hurle car il a froid et faim.  On me le donne et je le colle peau à peau et l’allaite un peu tout en poussant.  Tout à coup la gynéco sort en trombe.  Mon conjoint ne se sent pas très bien à voir le visage des gens qui nous entourent.  Elle revient et me dit « LÀ C’EST 5 POUSSES SINON C’EST CÉSARIENNE…  LE CŒUR DU BÉBÉ DESCEND TROP BAS À CHAQUE CONTRACTION, C’EST DANGEREUX ».  J’ai très peur et je pleure mais je POUSSE et après 3 poussées on voit apparaître une toute petite boule.  Et là les forceps…  J’arrête de poussée.  Les infirmières me crient NON! N’ARRÊTE PAS, POUSSE, POUSSE… Tout ce que je vois dans ma tête c’est un bébé à la tête toute déformée avec un œil crevé.  Les horreurs de ces satanés cours prénataux…  Je crie que je ne veux pas qu’elle utilise ça.  Que mon bébé sera massacré.  J’ai eu la chance d’avoir une gynécologue d’expérience avec des qualités humaines très prononcées.  Elle a tout arrêté en regardant le moniteur comme il faut et là elle m’a dit, « je place le miroir, regarde la tête, elle tourne par en avant et ton bébé roule sur lui-même.  Il va s’étouffer si on ne redresse pas la tête.  Je vais seulement la déroulée doucement lors de la prochaine poussée.  Je ne tire pas le bébé.  Mais il faut que tu pousses très fort car là, il est trop tard pour la césarienne et ton crapeau est pris. »  J’AI POUSSÉE COMME JAMAIS DANS MA VIE.  Elle a déroulée tout doucement la tête et Bébé2 est né à 16H22, pesant 6 lbs et 10 oz et mesurant 18 3/4 po.

Mes jumeaux ont exactement 1h33 minutes de différence.  L’heure la plus longue de notre journée.  Ils sont en parfaite santé malgré que le cordon ombilical de mon BÉBÉ1 est atrophié à plus de 95% et que d’après le médecin, on le perdait dans les 24 à 48 heures suivantes si je n’accouchais pas. Arrive alors le temps de l’expulsion des placentas.  Et de un… et on attend le deuxième.  On masse, on masse on pèse on examine pour finalement se rendre compte qu’il n’y en a pas deux.  Mes placentas ont fusionné en cours de route.  Question à Marie-Michèle Thibault, génétique 101 des jumeaux : Ça donne des quoi comme jumeaux lorsque les placentas fusionnent…  Si on se fit au médecin, Bébé1 n’était plus alimenté alors que Bébé2 prenait tout…  Mes bébés sont totalement différents à la naissance.  Nous sommes donc certain qu’ils ne sont pas des jumeaux identiques mais plus ils vieillissent et plus ils se ressemblent.  Leurs traits commencent à prendre les mêmes formes et leurs yeux commencent à avoir le même bleu, etc…  La question qui nous reste est simple, se ressembleront-ils assez un jour pour que l’on se méprenne et se demande si finalement, ils ne sont pas des identiques???

Alie -xxx-

MYLÈNE MERCYDSC_0178

Voici le récit de mon accouchement:

Départ  de la maison à 6h30 am pour se rendre à l’hôpital où je devais attendre au cas où ils auraient de la place dans la journée pour ma césarienne planifiée, sinon ça allait en soirée. On arrive là-bas avec nos valises à 7h et une infirmière nous dit qu’il n’y a pas de chambre de libre alors on doit attendre. On a attendu jusqu’à 3h et là une infirmière est venue me chercher pour un monitoring. Une heure plus tard mon médecin vient me dire qu’elle va me faire une échographie pour s’assurer de la position des bébés et qu’ensuite j’allais me préparer pour l’intervention!! Ouf stressant, on n’a même pas de chambre, mon chum va chercher quelques trucs dans ma valise, je dois me changer dans la salle d’écho et encore là on attend.

Finalement on vient me chercher et on m’emmène pour me préparer. C’est long et je suis seule et stressée. Ils me passent 2 sac de soluté et l’anesthésiste m’explique ce qu’il va faire. Lorsque l’anesthésiste me demande de m’asseoir pour me faire la piqure, je perds mes eaux!!! J’inonde littéralement le lit et le plancher! Là je panique, je ne sais pas trop c’est quoi et ça coule encore quand je bouge. Une fille va chercher des serviettes et me dit « ha ce n’est pas grave». Je crois que j’étais un peu sous le choc, je ne comprenais pas ce qui se passait. Après l’anesthésie ils m’emmènent en salle d’opération et là une dame dit «je crois que les membranes ont été rompues» hi hi. J’aurais donc accouché cette date là même sans césarienne planifiée!

Lorsque mon chum est arrivé je tremblais de tout mon corps et je claquais des dents, ça a l’air que c’est normal parce qu’il fait froid. Ils ont sorti les bébés en 10-15minutes, ils sont venus me les montrer et mon chum a  couper les cordons. Ensuite ils ont mis mes filles de chaque côté de ma tête durant 10 minutes environ! C’était étrange je n’arrivais pas à bien les voir, mais je les trouvais très belles!!! Elles sont parties avec papa et moi on m’a recousue. Durant ce temps, j’ai été malade sur la table d’opération, beurk et je crois qu’ils m’ont donné quelque chose comme des antiémétiques en intraveineuse. Je ne sais pas si c’est les médicaments ou tout simplement le stress, mais je ne me souviens plus très bien du reste de la soirée. Je tremblais encore beaucoup en salle de réveille et on m’a dit que c’était surement dû aux hormones et au froid alors ils m’ont réchauffé. Je suis restée moins qu’une heure vu que tout allait bien et j’ai enfin pu avoir une chambre. L’expérience de la césarienne n’en est pas une bonne pour moi et j’ai eu de la difficulté à ”faire la paix avec mon accouchement” même si je m’étais préparé du mieux que je pouvais. J’ai l’impression que mon chum a plus vécu l’accouchement que moi, c’est lui qui est parti avec les filles, lui qui a fait le peau a peau, lui qui a été au chevet de Camélie….  Cependant, la priorité reste la santé de mes filles et malgré quelques heures difficiles pour Camélie au départ, elles étaient en parfaite santé!  (sur la photo : Camélie qui se fait examiner et Alexane qui fait du peau à peau avec papa.)

DSC04692

 

KARINE PARADIS : Une histoire sans douleur!

La plus belle journée et la plus stressante de ma vie, a commencé le 2 décembre 2011, un vendredi mais le plus beau jour est le 3 décembre 2011 naissance de mes jumeaux non-identiques nés par voie naturelle.

À ma dernière rencontre chez la gynéco et mon Dr. (car enceinte de jumeaux il faut les 2 souvent) ils ont établis un déclenchement pour moi à 38 semaines car aucun signe de travail n’apparaissait. Alors voilà mon histoire, le vendredi 2 décembre 2011, je me suis réveillée à 4h ou 5h du matin après avoir très mal dormie (stress). J’ai pris mon déjeuner et j’ai réveillé mon chum afin qu’ont se rendent à l’hôpital pour 8h. À 7h nous étions en route, une petite neige s’accumulait et mon chum était très stressé même s’il ne voulait pas le laisser paraître. Il réagissait comme ‘’un fou du volant’’ lorsque les gens à 10 mètres de notre voiture freinaient. Moi très stressée, je pleurnichais en lui disant que je voulais que ce soit la plus belle journée de ma vie. Une fois arrivé au CHUL (Québec), nous avons été dirigés dans une salle d’attente (près des salles de césariennes). Je voyais des femmes allées vers la salle de césarienne et je ressentais un grand frisson de peur. Moi c’était prévu naturel et je souhaitais de tout mon cœur que cela se passe ainsi. Une infirmière sortie de la salle de césarienne et dit : ok madame c’est votre tour pour la césarienne ? Je lui répondis d’un cri : NON! Je m’en excusais après en lui disant que j’avais peur de la césarienne et que moi j’attendais pour me rendre à ma chambre pour mon déclenchement.

Une fois dans la chambre, on plaça nos valises dans l’armoire, je m’installais dans le lit inconfortable et une infirmière vint m’examiner. Ma gynécologue arriva quelques minutes plus tard, encore un examen et me mis un gel. Et voilà c’est parti…pas les contractions…pas le travail…l’ATTENTE. Je ne pouvais à peine bouger car j’avais 2 moniteurs sur mon ventre et aussitôt que je bougeais ils se déplaçaient. Je passai toute l’AM dans le lit. Au dîner, mon chum parti, évidement moi je ne pouvais pas manger. Il revint avec des jeux de sociétés (Battle ship, jeux de cartes…) afin qu’on puisse se distraire. Le souper arriva…toujours rien…Les infirmières en stage qui étaient venues le matin me demander la permission d’assister à mon accouchement, venaient me dire aurevoir car leur journée était finie et elles étaient déçues de ne pas vivre cette expérience avec moi. À 19h, j’ai reçu l’intraveineux. Et toujours rien. À 20h, l’anesthésiste est venu dans ma chambre, j’ai demandé l’épidural pour prévenir le mal car aucune douleur n’était présente. Il vérifia mon taux sanguin et me dit que je ne pouvais pas avoir l’épidural (!!!) Il me dit qu’on allait reprendre une prise de sang et vérifier le tout. Après les résultats, mon taux sanguin était bas, mais il me donna quand même l’épidural (je vous avoue j’ai eu peur!). Mon chum était pas capable de rester dans la chambre car monsieur avait lu de A à Z sur l’épidural et avait peur de s’évanouir. Moi je savais en gros c’était quoi, mais j’avais décidé de ne pas lire là-dessus. Alors concentration au maximum je me suis fait faire l’épidural, un charme, j’ai sentie qu’une petite poussée, pas de douleur! Par la suite, la résidente est venue crever mes eaux et toujours RIEN! À 2h00 du matin, après avoir dormi quelques heures en me faisant réveiller à plusieurs reprises pour tes tests de glace (vérifier si l’épidural fait trop ou pas assez effet) et des examens gynécologique, le moment était venu. ENFIN!

Direction salle de césarienne non pas pour une césarienne mais pour accoucher naturellement (pas de chance à prendre si complication). Installation dans la salle, plusieurs personnes sont présentes mais sa me dérange pas, je suis concentrée au maximum. Et voilà qu’à 3h35 on me dit de pousser 5 fois, un peu d’aide de la ventouse et up le premier sorti à 3h40, on me montre rapidement le bébé et on me dit que tout est beau et up le 2e, 5 poussée et 3h56 il était là, mais vu qu’il avait avalé du méconium il a été envoyé immédiatement en néo-natalité. Et je tiens à dire que durant l’accouchement, je n’ai pas crié une fois! Dans les films ont voit toujours les femmes crier comme des ‘’folles’’. Mon chum était tellement surpris, il s’attendait à des cris, ou moi en train de le frapper. Épuisée, pas par la douleur mais la longue journée d’émotions, je voulais que manger et dormir. Mon chum m’a dit que je répétais : de l’eau et une pomme! Je me questionne toujours à savoir si l’épudural ne drogue pas. Et voilà que la gynéco me dit qu’elle devait me faire des 2 points de rapprochement et là l’épidural ne faisait plus effet. Oui, cela fis mal mais que 2 minutes. Elle a fait sa rapidement car sinon elle devait me piquer encore. Ensuite, ils m’ont mis en salle de repos. Bébé 1 était à la pouponnière et bébé 2 en néo-natalité, et moi dans une autre salle, alors mon chum courrait entre 3 endroits pour voir tout le monde. Habituellement je suis une personne énergique mais là ce n’était incroyablement pas le cas. On s’aperçut que je faisais de l’anémie à notre jour 2 à l’hôpital alors que mon chum a dit aux infirmières qu’il me trouvait verte. J’ai eu une transfusion de sang. Cette transfusion était supposée me remettre d’aplomb mais ce n’était pas le cas, cela m’a pris 1 mois à me remettre sur le piton. Bébé 1 qui était à la pouponnière vint immédiatement nous rejoindre aussitôt que je fus transféré dans ma chambre au petit matin et bébé 2 vint nous rejoindre le 3e jour. Nous quittons l’hôpital après 4 jours d’hospitalisation, enfin à la maison, on se senti bien, nous avons eu le sentiment que nous avions bien appris comment prendre soin d’eux à l’hôpital. Pour celles qui s’inquiètent sur cela, c’est l’instinct simplement. Voilà une histoire d’accouchement sans douleur, enfin une histoire rassurante, non?

bébés 10 jours

Advertisements

One response to “Mon accouchement – un collectif de 7 mamans…1ère partie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s