Accoucher naturellement de jumeaux et de triplés… pourquoi pas? – Collaboration spéciale de Babillages avec Laurie

Cette semaine, nous vous présentons l’article d’une collaboratrice spéciale.  Vous pouvez d’ailleurs retrouver plusieurs articles très intéressant sur son propre blog à l’adresse http://babillagesaveclaurie.blogspot.ca/ .  Voici donc l’article de Laurie sur l’accouchement naturel de jumeaux ou triplés.

Accoucher naturellement de jumeaux et de triplés… pourquoi pas?

De nos jours, il y a de plus en plus de naissances multiples, c’est-à dire des naissances impliquant plus d’un bébé, entre autres à cause des différents traitements de fertilité existants. De plus, grâce aux avancées technologiques, il est possible de savoir dès le début de la grossesse s’il s’agit d’une grossesse multiple ou non. Une fois le choc de la nouvelle passé, une tonne de questions et de doutes apparaissent sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement, et sur l’organisation familliale afin d’accueillir deux ou trois nouveaux bébés dans la famille. L’un des éléments qui change dès l’annonce de la grossesse multiple, est que celle-ci est maintenant qualifiée de ”grossesse à risque” et devra donc être suivie de plus près. Enfin, le fait d’attendre deux ou trois bébés change considérablement les choses par rapport à l’accouchement comme tel, et la majorité des grossesse multiples vont finir en césarienne programmée.

ultrasound_triplets

Il y en a trois

Est-ce vraiment si dangereux que ça d’accoucher naturellement de jumeaux et de triplés? Quels sont les risques réels? Dans quelles conditions un accouchement naturel est-t-il possible, et dans quelles conditions est-t-il mieux d’opter pour une césarienne? Je tenterai de répondre à ces questions dans le texte qui suit. Veuillez noter que je ne parlerai que des jumeaux et triplés, et pas des grossesses où les foetus sont encore plus nombreux (quadruplés, quintuplés, etc.).

Maintenant, quels sont les risques réels d’un accouchement avec deux ou trois bébés impliqués? Premièrement, le risque d’hémorrhagie postpartum est plus grand. Lors d’un accouchement normal, l’utérus est supposé se contracter après la naissance du bébé pour stopper les saignements. Lors d’une naissance multiple, il est possible que l’utérus réponde moins bien et ait plus de troubles à se contracter. Le risque d’accoucher prématurément est aussi beaucoup plus grand que lorsqu’il y a un seul bébé. Si les bébés sont trop petits et que l’accouchement prématuré est inévitable, le médecin considérera peut-être qu’une naissance par la voie basse pourrait être trop éprouvante pour les bébés et prescrire une césarienne d’urgence. Ensuite, comme il y a plus de bébés, l’accouchement risque d’être plus long, et il y a le risque que le deuxième et/ou, s’il y a lieu, le troisième bébé entre en détresse foetale et nécessite une césarienne d’urgence. Parfois aussi, dans le cas d’un accouchement naturel le dernier bébé à sortir peut nécessiter que le médecin vienne le chercher manuellement en insérant sa main dans l’utérus pour le tirer s’il n’est pas bien positionné, ce qui peut être extrêmement désagréable et douloureux pour la mère.

bebes-jumeaux-anne-geddes

Photo de Anne Geddes

Conditions favorisant un accouchement naturel de jumeaux et de triplés:
-Une naissance à terme, ou très près du terme
-Le premier bébé à sortir doit avoir la tête en bas. Il faut tout de même noter qu’une ouverture se fait graduellement par rapport aux naissances par le siège, et l’accouchement naturel est possible même si le premier bébé est en siège. Le problème est par rapport aux protocoles médicaux qui ne permetteront (pour la plupart) pas la naissance par le siège. Il est tout de même peut-être possible de trouver des médecins qui seraient prêts à tenter l’expérience. Voici comme exemple le témoignage d’un accouchement à la maison de jumeaux en siège (en anglais).
-Le poids du ou des bébé(s) suivant(s) doit être inférieur, égal ou très près de celui du premier
-Pas de détresse foetale chez aucun des bébés
-Pas de césarienne chez la mère dans les 18-24 mois précédents
-Grossesse sans histoire
-Et, evidemment, toutes les contre-indications à un accouchement naturel d’une grossesse simple s’appliquent ici aussi (procidence de cordon, placenta praevia, etc.)

head downsingle placenta

Différentes possibilités de présentation de jumeaux. Dans ces deux cas, la tête du premier est en bas, donc un accouchement naturel serait possible.

Il est donc évident qu’une grossesse multiple et l’accouchement de plus d’un bébé est plus risqué. Mais une naissance par césarienne n’est pas sans risques. Elle prive la mère et ses bébés du cocktail d’hormones de la naissance, si importants au tissage du lien d’attachement, et augemente les risques de problèmes avec l’allaitement. Les bébés ont plus de risques d’avoir des problèmes respiratoires, et ne bénéficieront pas du premier contact peau-à-peau avec leur mère dès leur naissance. La naissance par césarienne est beaucoup plus traumatique pour les bébés et pour la mère, et il se passera souvent plusieurs heures avant que la mère puisse voir ses petits. Il ne faut pas oublier que la césarienne est une chirurgie abdominale majeure, que les risques d’infections et de problèmes pour la mère sont plus grands, et que la période de récupération est beaucoup plus longue et plus difficile que pour un accouchement naturel. Imaginez devoir vous remettre d’une chirurgie abdominale majeure, tout en devant vous occuper de deux ou trois nourrissons. Pour plus d’infos sur la césarienne et ses risques, peu importe le type de grossesse, je vous conseille fortement de lire le livre Césariennes, questions, effets, enjeux: Alerte face à la banalisation de Michel Odent.

LP2_2

Ensuite, il faut aussi mettre les facteurs de risques de côté et aussi calculer dans la balance les avantages et les bénéfices d’un accouchement naturel. Ceux-ci sont innombrables, et mon métier lui-même est dédié à l’encouragement et à la promotion de l’accouchement naturel. Je ne vais donc pas procéder à une liste exhaustive de tous les bénéfices de ce type d’accouchement, mais en voici tout de même quelques-uns. Premièrement, les hormones sécrétés par la mère durant le travail permettent entre autres aux bébés de préparer leurs poumons à respirer, et la compression du passage de la naissance fait sortir les fluides des poumons et permet d’éviter les troubles respiratoires. Ceci s’avère encore plus bénéfique lorsque les bébés naissent quelques semaines avant terme et ont besoin de tous les coups de pouce possibles pour mieux s’adapter à la vie aérienne alors qu’ils ne sont pas tout à fait prêts. Le premier contact avec la mère est fait plus en douceur, et la mère peut avoir son pic d’ocytocine et prendre le temps de faire la connaissance avec chacun de ses bébés, dès leur sortie, et de faire du peau-à-peau avec eux. L’allaitement est aussi favorisé par toutes les hormones de la naissance, par le peau-à-peau immédiat et par l’absence de séparation de la mère et de ses bébés. L’état général des bébés est aussi généralement bien meilleur lorsqu’ils sont nés naturellement et ils se remettent plus rapidement de leur naissance. Il est aussi vrai que lorsque les bébés sont plus nombreux, ils sont généralement plus petits, et sortiront donc plus facilement. Finalement, la récupération pour la mère est beaucoup plus facile lorsqu’elle a eu un accouchement naturel que lorsqu’elle a eu une césarienne.
Les avantages d’un accouchement naturel sont innombrables, et lorsque aucune condition dangereuse rend la césarienne obligatiore, il est reccomandé d’opter pour la voie naturelle.

Lorsqu’il s’agit d’un accouchement naturel de jumeaux ou triplés, le travail sera surveillé de beaucoup plus près. le monitoring sera plus long et plus fréquent, et si l’accouchement se passe en milieu hospitalier, la poussée aura probablement lieu dans une salle d’opération au cas ou une césarienne d’urgence soit nécessaire. Au Québec, les naissances multiples doivent obligatoirement avoir lieu à l’hôpital, car les sages-femmes ne peuvent pas faire ce genre de suivi puisqu’il est considéré ”à risque”.

jumeaux

Il est aussi possible d’avoir une naissance lotus avec des jumeaux . Je ne sais pas si l’expérience a déjà été tentée avec des triplés, mais je suppose que c’est possible, juste un peu plus compliqué. Voici un exemple de jumeaux lotus partageant un seul placenta (en anglais, avec photo).

En lisant les informations sur internet sur les naissances multiples, les informations sur l’accouchement naturel peuvent faire peur, avec tous leurs risques, mais en y réfléchissant bien, c’est juste que les risques sont proportionnels au nombre de bébés. Avec un médecin ou/et une sage-femme bien formé(e) et alerte aux signes de problèmes, il est très possible d’accoucher naturellement de jumeaux, et même de triplés de façon sécuritaire. Il faut juste plus de préparation, plus de courage, la conviction que c’est le meilleur choix et que c’est possible, et la confiance absolue en sa capacité d’accoucher (ça, c’est bon peu importe le type de naissance). Avoir recours aux services d’une Doula peut aussi être bénéfique.

Voici maintenant la traduction d’une étude faite en France intitulée La délivrance de grossesses de triplés sans complications: La route vaginale est-elle la plus sécuritaire? (cliquez sur le lien pour l’article original en anglais)

Source: Maternité Port Royal, Paris, France
Objectif: Évaluer la sécurité des naissances vaginales de triplés
Étude: Une étude rétrospective de 69 cas consécutifs de grossesses triples accouchées dans la même institution entre 1981 et 1992. L’accouchement vaginal a été tenté dans 23 grossesses sans complications, qui forment le groupe d’étude. Il ont été comparés avec 23 grossesses triples s’étant terminées en césariennes de routine, et ont été pairés pour que l’âge gestationnel des bébés soit pris en compte. La durée du séjour maternel, la mortalité néonatale, l’hospitalisation en unité néonatale de soins intensifs, et les scores Apgar de 5 minutes ont été comparés.


Résultats: Dans le groupe des naissances vaginales, il y a eu une mort néonatale pour cause de prématurité (32 semaines) après une césarienne durant le travail pour manque de progrès. Par contre, la mortalité néonatale n’était pas augmentée en comparaison avec les contrôles (1 de 60 contre 0). Dans le groupe d’étude, les scores Apgar était plus élevés de façon significative (9.5 vs 8.4) et le séjour en unité néonatale était beaucoup plus court (6 vs 18 jours) que le groupe de césariennes (p < or = 0.002).


Conclusion: Dans des cas choisis avec soin, l’accouchement vaginal de triplés peut être sécuritaire.

_triplets1

Photo de Anne Geddes

J’espère que ce billet aura aidé à éclaircir un peu la situation des grossesses doubles et triples et les possibilités que celles-ci finissent en accouchement naturel. Dans mon cas, mes recherches m’ont rassurée sur la sécurité d’entreprendre un accouchement naturel lorsqu’il y a plus d’un bébé. Une grande partie des naissances de jumeaux, et la majorité des naissances de triplés se terminenet en césariennes, et parfois lorsque ça devient la norme, on oublie que l’alternative naturelle est tout de même possible.

https://www.facebook.com/LaurieAccompagnante

Quelques liens et témoignages intéressants:

Témoignage d’un accouchement naturel de triplés (en anglais)

Accouchement à la maison de triplés (photo)

Témoignage d’un accouchement à la maison de jumeaux (en anglais)

Témoignage d’un accouchement à la maison de jumeaux à 41+ semaines (en anglais)

Témoignage d’un accouchement naturel de jumeaux, à l’hôpital (en anglais)

Quelques études par rapport aux naissances de triplés:

Delivery of uncomplicated triplet pregnancies: is the vaginal route safer? A case-control study

Obstetrical management of triplets: a series of forty-five cases

Maternal and neonatal outcomes in 54 triplet pregnancies managed in an Australian tertiary centre

Fetomaternal outcome in triplet pregnancy.

Je vous laisse sur ce montage vidéo de jumeaux et triplés nés naturellement  Natural Childbirth of Twins and Triplets

Advertisements

5 responses to “Accoucher naturellement de jumeaux et de triplés… pourquoi pas? – Collaboration spéciale de Babillages avec Laurie

  1. J’ai accouché deJ’ai accouché naturellement de mes jumelles. Je n’ai jamais senti que mon médecin me poussait vers la césarienne, au contraire. Le tout c’est très bien passé, elles ont 6 minutes de différence. Comme vous le dites dans votre billet, l’accouchement s’est fait dans la salle d’opération. J’étais à terme, les filles allaient bien, un bon poids, la première tête en bas. La seule partie un peu spécial est que c’était une induction. Par la suite j’ai demandé l’épidurale et heureusement, la 2e est née par grande extraction. Mais je ne regrette rien, malgré tout c’était mieux qu’une césarienne. jumelles par voie basse.

  2. J’ai accouché de jumeaux par césarienne, bébé a se présentait par le siège, donc je n’avais pas le choix. J’ai fait une hémorragie intra-utérine car mon utérus ne contractait pas pour reprendre sa place et j’ai eu plusieurs complications par la suite dont une opération aux intestins. MAIS mes garçons étaient en parfaite santé et à terme avec de très bon poids, et malgré toute ma souffrance et le fait que je n’ai pu allaiter, au bout du compte l’important c’est que tout c’est bien passé pour eux!

  3. On m’a offert de choisir entre l’accouchement par voie basse ou la cesarienne…
    bb1 tete en bas et bb2 en transverse
    la peur ..les questionnements m’ont réellement perdu dans un tourbillons de doutes…mais j’ai opter pour la voie basse…
    tout c’est bien passe…la premiere par la tete ..deuxieme par les pieds…
    je n’ai pas regrette mon choix!!!
    peu importe..la cesarienne ou la voie basse…c’est bien le plus merveilleux moment…la rencontre avec nos petits anges!

  4. Merci à toutes, c’est hyper intéressant de pouvoir vous suivre ! Je voulais tout d’abord accoucher à domicile ou en maison de naissance, puis j’ai appris que c’était des jumeaux… donc pas possible… J’espère que je pourrai choisir comme vous … A bientôt… Lydie

    • Si tout se déroule bien durant ta grossesse et que les bébés se présentent bien, je ne vois pas pourquoi tu n’aurais pas le choix. Discutes-en avec ton médecin dès le depart…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s