Jumeaux et comparaison

Les êtres humains sont naturellement portés à faire des comparaisons. On se compare pour se rassurer, pour se situer ou même pour nous conforter dans nos inquiétudes. Lorsque nous avons des enfants, nous les comparons avec nos neveux ou nos voisins. Même les médecins comparent nos enfants à la «norme» avec les fameuses courbes de croissance dont je parlerai dans un prochain article. Avec des jumeaux, la comparaison est encore plus facile à faire. Les deux enfants ayant le même âge, on voit plus facilement les différences ou les écarts dans le développement. Si les enfants étaient nés à deux ans d’intervalle, la mémoire étant ce qu’elle est, nous serions moins prompts à comparer.

Pour ma part, que ce soit pour ramper, marcher, manger à la cuillère ou parler, mes filles n’ont pas évoluées au même rythme. Cela ne m’a jamais dérangé et j’appréciais justement quelles soient différentes. Par contre, je dois admettre qu’il est facile de s’inquiéter par rapport au développement quand on a des jumeaux. En ce moment, c’est quelque chose qui me trotte pas mal dans la tête. Une de mes filles (bébé 2) débloque vraiment côté langage. Elle fait des associations de deux mots et parle sans arrêt. L’autre n’a pas vraiment débloqué. Elle dit quelques mots, mais sans plus. En ce moment, j’ai même l’impression que bébé 1 régresse niveau langage. Là je me demande si elle régresse vraiment ou si c’est simplement le fait que bébé 2 ait évolué rapidement. C’est parfois embêtant et un peu stressant.

En ce qui concerne les belles-mères, les belles-sœurs, les voisins, les cousins ou les inconnus à l’épicerie, eux ne se gênent pas pour comparer vos cocos. Une fois, nous magasinions un matelas alors que les filles avaient un an. Bébé 2 courrait partout dans le magasin poursuivie par sa sœur à quatre pattes. Tout le monde y allait de son commentaire : «Elles sont jumelles? Comment ça qu’elle ne marche pas et sa sœur oui?», «Ça doit être celle qui marche qui est née en premier?» Euu, non… et le monsieur de répondre: «Bin là comment ça se fait??». Parce que c’est comme ça mon petit monsieur! Les gens vont comparer le moindre petit détail par exemple, elle sait dire ce mot là et pas l’autre, elle sourit plus que sa sœur, elle a l’air plus attentive, elle est plus blonde, plus grande, plus solide, plus intellectuelle… En tant que maman, il ne faut pas trop se laisser emporter dans se tourbillons, car nous pouvons rapidement nous mettre à nous inquiéter.

 Une autre chose que les gens font souvent et qui peut parfois être irritante c’est de catégoriser les bébés. Les gens le font avec tous les bébés, mais encore plus avec les jumeaux. Dans un article précédent, j’ai parlé du fait que bébé 1 ne prenait pas assez de poids. Cependant, durant les 2 premiers mois de sa vie elle pesait quelques onces de plus que sa sœur. Et bien croyez le ou non, certaines personnes me disaient déjà «elle ça va être la petite grosse et elle la mince et délicate»… C’est parce que c’est un peu tôt pour dire ça à deux semaines! Et même si une de mes filles est plus en chair que l’autre, je trouve que ce n’est pas particulièrement gentil de la traiter de petite grosse! On dirait que les gens se croient tout permis quand il est question de bébé. Et quand il est question deIMG_1370 jumeaux, c’est tout blanc ou tout noir.

 En conclusion, bien qu’il soit facile de comparer des jumeaux, il faut, autant que possible, respecter leur développement autant pour eux que pour nous les parents qui s’inquiètent facilement.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s