Entrevue sur la dépression post-partum

La dépression post-partum… nous en avons tous entendu parler. Peut-être connaissez-vous quelqu’un qui en a souffert? Afin d’en apprendre plus sur ce qu’est réellement la dépression post-partum, voici une entrevue avec Johanie, une jeune maman de jumeaux qui a vécu cette épreuve.

Bonjour Johanie, merci beaucoup d’accepter de répondre à mes questions. Tout d’abord, combien d’enfants as-tu?

Je suis maman de 2 enfants, des jumeaux.

Quel âge ont-ils et quel âge avaient-ils lorsque tu as consulté un médecin pour la première fois?

Ils ont maintenant 22 mois. Lorsque je suis allée consulter, ils avaient 14 mois.

Quels sont les symptômes qui t’ont poussé à consulter un médecin?

J’étais fatiguée, la larme à l’oeil tout le temps. L’énergie n’était jamais là! J’étais réactive envers tout. Un peu comme un SPM mais plus intense et qui ne fini pas. Je ne comprenais pas ce qui se passait en moi.

Depuis combien de temps ressentais-tu ces symptômes avant de décider de consulter?

Après environ 2 mois que le SPM ne passait pas, j’ai commencé à me poser des questions. J’ai lu des témoignages de filles d’un groupe sur facebook.. Je suis partie en vacances en me disant que si rien ne changeait là-bas et qu’à mon retour, j’étais toujours comme ça, j’irais à la clinique sans rendez-vous. Et j’en avait parlé à mon conjoint. Il m’appuyait dans mes démarches. J’avais peur d’admettre une dépression. Je ne voulais rien savoir dans le passé de prendre des médicaments! J’aimais mieux les produits naturels!

Après mes vacances d’une semaine, bien sûr, j’étais toujours irritée de tout, avec de la peine, etc… Je suis allée voir un médecin dans une clinique d’urgence. J’étais terriblement angoissée. Je ne savais pas ce que j’allais lui dire, comment j’allais commencer. Une fois dans le bureau, l’infirmière me demande mes raisons d’être là… J’éclate en sanglot et explique que je suis au bout du rouleau. Le docteur entre, et même chose… J’ai eu un diagnostique de dépression post partum. Chose qui arrive quand même souvent chez les mamans de jumeaux, autour du 12 mois des enfants qu’il me dit… Nous jouons les super woman, mais un moment donné c’est trop.

Il m’a expliqué que la dépression n’avait rien de gênant. C’est une maladie qui doit se faire traiter comme n’importe quelle maladie. Qu’il est important de la soigner.

 Quels sont les traitements qui t’ont été suggéré?

J’ai eu à prendre des antidépresseurs pendant 12 mois. Il m’a aussi conseillé fortement de consulter une psychologue. J’ai fait mon traitement, mais je n’ai pas consulté de psychologue. Par manque de temps… Il y a aussi que je travaille dans le domaine de la psychologie et que je vois venir un intervenant avec ses questions et que cela me met inconfortable en consultation… Mais je le conseil aux gens, d’y aller.

Comment t’es-tu sentie lors de la consultation chez le médecin?

Je me suis demandé pourquoi je n’ai pas consulté le docteur avant! Cela m’a fait un bien fou. Je n’ai pas fait le traitement jusqu’au bout car je suis tombée enceinte entre temps (je l’ai pris 6 mois). Mon docteur m’a fait faire un sevrage et je vais bien. Je dois gérer mes émotions seule. Je n’ai pas peur d’y retourner si jamais cela se reproduit, si j’ai une rechute.

As-tu parlé de ton état à ton entourage et si oui, quelles ont été les réactions de tes proches?

J’ai parlé à mon conjoint (bien sûr, c’est lui qui m’a soutenu pendant tout ce temps!), mes ami(e)s proches et mes soeurs. Il y a des gens que je n’ai pas voulu parler, car je connais leur opinion sur les antidépresseurs et je n’avais pas la force d’un débat (comme mes parents). Et il y a des gens, pour d’autres raisons, avec qui j’ai évité le sujet. Ceux à qui j’ai parlé ont été compréhensifs et même contents pour moi si je prenais soin de moi. Ils ont aussi été étonné. Ce n’est pas tous les jours qu’on se fait annoncer une dépression post parfum, 14 mois après un accouchement. Cela a aussi sonné des cloches à certaines personnes pour commencer à être à l’écoute de leurs symptômes!

Que conseillerais-tu à une maman de jumeaux qui pense être atteinte de dépression post partum?

Si une maman de jumeaux, une maman tout court, ou bien simplement une personne qui doute avoir une dépression, allez consulter! Si on se pose la question, en partant, on ne va pas bien, il faut faire quelque chose à mon avis. Si ce n’est pas la dépression, ce sera autre chose (fatigue, burn out, etc), mais allez-y! Prenez soin de vous, c’est important!

Selon toi, quelle est la différence entre la fatigue qui résulte d’avoir des jumeaux et la dépression post-partum?

Selon moi, la fatigue se règle par le repos et la détente. Pas la dépression. Si tu as essayé les vitamines, le repos, les vacances, lire un bon livre, faire garder les enfants, je crois que c’est plus que de la fatigue. En dépression, on ne gère plus vraiment nos émotions! Et ça traine longtemps si on ne fait rien…

Mais ça se soigne, c’est pas gênant, c’est une maladie!

Voilà, je crois avoir tout dit! Si ça peut aider, je suis heureuse!!!!

Merci infiniment Johanie!

Advertisements

One response to “Entrevue sur la dépression post-partum

  1. Très bon entrevue Mylène et Johanie. Merci d’informer les gens comme vous le faites. C’est très gentil à toi Johanie d’avoir partagé ton vécu. Il y a des fois où je me suis sérieusement demandé si je ne faisais pas une post-partum quand les jumeaux ont eu entre 21 et 27 mois… Ce fut les 6 mois les plus difficiles de ma vie. J’aurais surement dû consulter mais j’avais peur des anti-dépresseurs…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s