Voyager avec bébé: l’avion

Je ne voulais pas écrire cet article avant de l’avoir vécu. Comme vous devinez, je suis de retour de voyage depuis peu. Si vous choisissez de partir avec vos bébés en voyage, vous devrez gérer plusieurs situations dont une que nous redoutons tous et toutes: gérer nos bébés dans l’avion.

Pour commencer, avant même d’embarquer, vous devez savoir que 2 bébés ne peuvent être placés dans la même rangée d’un avion. Exemple, vous êtes dans un avion avec 2 rangées de 3 sièges placés à gauche et à droite de l’avion avec une allée au centre. Vous ne pourrez pas avoir vos jumeaux 1 à côté de l’autre, il faudra avoir un bébé à gauche et un à droite. Pourquoi? Par mesure de sécurité. Il n’y a qu’un masque à oxygène supplémentaire par rangée, donc voilà pourquoi. Comment on s’organise? Je vous conseil 1 parent de chaque côté de l’allée. Comme ça, le sac à couche est facilement accessible pour les deux parents. Si vous avez des accompagnateurs, essayez de partager la même rangée, ça vous évitera des soupirs et regards insistants si jamais votre duo pique une crise pendant le vol. Vous pourrez aussi partager le transport de bébé si vous avez choisit de voyager avec votre bébé sur vous (possible jusqu’à ce que vos bébés aillent 2 ans). N’oubliez pas que vous devrez peut-être changer leur couche pendant le vol, donc encore une fois, près de l’allée est le meilleur choix.

Maintenant, vous êtes à votre porte d’embarquement et attendez sagement l’annonce du début de l’embarquement. Vous avez votre carte d’embarquement et celle du bébé que vous transportez sur vous ainsi que les 2 passeports. N’oubliez pas que ceux qui voyagent avec des enfants ont priorité d’embarquement. Cet avantage est vraiment merveilleux quand il faut installer ses sacs et ses bébés pour le voyage. Vous aurez amplement le temps de vous installer et prendre tout l’espace nécessaire avant l’arrivée des autres passagers. Installez le sac à couche pour qu’il soit facilement accessible et ajustez le niveau d’air. Les agents de bord viendront vous expliquer quelques consignes. Lors du décollage et de l’atterrissage vous devez tenir bébé face contre vous (position du rot). Si vous avez une couche à changer, l’agent vous remettra un sac pour y déposer la couche. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous en avez besoin!

Viens l’heure du décollage. Voici quelques trucs pour que tout se passe bien (également valable pour l’atterrissage):

– Ayez avec vous un jouet ou un objet qui occupera votre bambin pendant les minutes avant le décollage. Les vrombissements du moteurs sont souvent captivants, mais pendant l’attente et lorsque l’avion roule, votre bébé aura besoin d’être diverti. Un jouet lumineux, son toutou, une bouteille d’eau vide, un paquet de menthes, etc.

– Ayez à portée de main un gobelet ou un biberon d’eau (ou de lait si c’est l’heure du boire). La déglutition aide les bébés avec leurs oreilles, comme nous les humains!

– Faites porter à votre bébé des vêtements faciles à enlever. S’il fait trop chaud, comme vous avez votre bébé sur vous, il faudra enlever des couches car vous le réchaufferez déjà avec votre propre température corporelle. À l’inverse, ayez avec vous une doudou pour le réchauffer s’il fait trop froid.

– Apportez du Tempra. Après une crise double de 30 minutes, je vous dit, le Tempra fera des miracles. Il calmera vos bébés dans une situation ou vous ne pouvez pas vous levez ou faire diversion. N’oubliez pas qu’être assis plusieurs heures n’est pas nécessairement ce que bébé veut, mais qu’il n’a pas le choix et il ne sera peut-être pas content.

– Petit truc intéressant: bouclez votre ceinture la boucle vers le bas (contre vous). La boucle de ceinture d’avion est très imposante et si votre bébé est contre vous, il y a de fortes chances pour qu’elle appuie sur bébé. En la mettant à l’envers, vous restez sécuritaire et votre bébé sera plus confortable.

Voilà pour les trucs pratiques. Il faut aussi essayer (pas toujours facile) d’être relaxe et zen. Préparez-vous mentalement aux commentaires habituels que vous recevez avec les jumeaux (questions et commentaires de toutes sorte) qui seront bien sûr faits par vos voisins. Vous allez côtoyer ces personnes pendant tout le vol, alors soyez patients. Tentez de ne pas tenir compte des regards réprobateurs ou des commentaires négatifs si vos bébés pleurent ou font une crise dans l’avion. Croyez moi, c’est la partie la plus difficile. On ne veut tellement pas déranger les gens autour de nous, mais en même temps, on est très limités dans notre pouvoir d’action lorsqu’on doit rester assis. En vous stressant avec ce que les autres pensent vous vous stressez vous-même et vous stressez votre bébé. Je vous avertis, ce conseil est extrêmement difficile à suivre, même moi je n’ai pas réussit à 100%!

Finalement, ne vous attendez pas à pouvoir regarder la vue du continent ou vous vous dirigez, écouter de la musique ou visionner le dernier film sur les télévisions de l’avion. Toute votre attention sera fort probablement portée sur bébé. Si jamais bébé dors, alors profitez-en, vous êtes chanceux!

Bon vol!

Advertisements

One response to “Voyager avec bébé: l’avion

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s