Se chicaner devant ses enfants …

Quand on a su qu’on allait être parent, mon conjoint et moi avions eu l’idée un peu utopique que l’on ne se chicanerait J-A-M-A-I-S devant nos enfants. Nonononon!! Il était hors de question de les traumatiser avec nos préoccupations d’adulte! Mouais… une fois bébé arrivé on s’est bien rendu compte que ce n’était pas réaliste. Nous nous sommes rendu compte qu’on ne pouvait pas toujours cacher nos désaccords parce qu’un enfant ben ça grandit et ça se rend compte qu’il a y quelque chose qui cloche. Tout ça nous a amenés à nous demander s’il y avait une bonne façon de se chicaner quand on est parent.

Tout d’abord, il faut être capable de mettre un frein quand ça s’envenime. Quand le ton monte, il faut être capable « ok, la on n’est pas d’accord, mais on va en reparler tantôt », ça évite de se mettre à crier devant les petits, mais aussi ça nous permet de décanter et de parler plus calmement de la situation problématique.

Les chicanes violentes verbalement ou physiquement sont bien entendu à éviter parce qu’elles sont très perturbantes pour les enfants et les effets sur eux se font ressentir jusqu’à l’âge l’adulte. C’est probablement les chicanes les plus nuisibles pour le développement de vos enfants.

 Il faut également éviter de faire durer les chicanes pendant des jours, car les enfants ressentent cette tension et cela peut créer de l’anxiété chez nos petits. En vous réconciliant les enfants comprennent que ce n’est pas parce qu’on est fâché que ne s’aime plus! Et qu’il peut y avoir quelque chose de positif dans une chicane.

Il ne faut pas se servir des petits durant les chicanes comme : « tu vois Ginette? Tu vois comment ton père est méchant avec moi!? » ou « on sait bien Ginette tu prends toujours le bord de ta mère! ». Ça les met dans une situation pas possible, coincé entre les 2 parents.

Ne faites pas de menace de séparation non plus. Les enfants vont vivre dans la peur de la fin de leur vie de famille et risquent d’être super sensible au moindre petit signe de tension entre les parents et la encore ils vont développer de l’anxiété. La fin de votre relation ne doit pas être discutée devant les enfants parce qu’ils n’ont pas encore la maturité émotionnelle pour comprendre.

Quand on a une altercation avec son conjoint  il faut être capable de l’écouter, de respecter son avis, de parler sincèrement et de trouver des solutions. Je sais que c’est facile à dire, mais pas autant à mettre en pratique! Mais de cette façon, les enfants apprennent à gérer les conflits de manière saine … à condition que  les chicanes sont peu fréquentes, sans violences et que la famille soit de manière générale harmonieuse.

Si vous croyez que vous êtes dans une relation abusive ou que vous êtes victime de violence conjugale, il existe plusieurs organismes qui peuvent vous aider vous n’êtes pas seul (e):

http://www.sosviolenceconjugale.ca/

http://www.bcj14-25.org/sitejm/m/Rescom/violconj.htm

Pour les hommes en difficulté conjugale

http://www.serviceaideconjoints.org/Fr/Video/

Ressource pour les hommes violents

http://www.entraidepourhommes.com/montreal/

http://www.optionalternative.ca/

Pour plus d’information, vous pouvez aussi contacter le CLSC de votre quartier

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s