Un petit ”bacon” avec ça ?!

Article en lien avec ce que je vis présentement avec mes fils. Enfin extérioriser tout le négatif qu’apporte le besoin immense de mes garçons à s’exprimer. Depuis quelques jours, mon quotidien s’est agrémenté d’un tourbillon difficile à gérer pour moi, simple maman sans expérience antérieure. De quoi je parle ? Des crises, du ”bacon”, des tapes, des pincements et des morsures!! Je ne suis PLUS CAPABLE! Quand ils ne se font pas mal entre eux c’est nous et l’entourage qui y passons. Par la même occasion, désespérée, j’ai décidé de m’informer sur le sujet et d’en faire un article afin que vous aussi chers parents sachiez que vous n’êtes pas seuls à vivre cela.

Pour ma part, depuis les derniers mois, le caractère des jumeaux qui était déjà quelque chose à littéralement explosé !Un de mes jumeaux fait le bacon, des grosses crises de sanglots, il se met tout raide, par terre à crier et cela peut durer entre 5 et 20 minutes. Atroce de voir mon coco en bon français ”péter sa coche” pour un non, parce que son frère lui a prit quelque chose, parce que je veux changer sa couche, l’habiller ou simplement parce qu’il n’arrive pas à faire quelque chose. De plus, cela arrive plusieurs fois par jour, eh non il n’y a pas de limite au nombre de crises par jour. Aidez-moi quelqu’un !

Bon ok, il faut faire quelque chose quand ça arrive, il est important que notre enfant comprenne qu’il a le droit de s’exprimer, mais qu’il est entrain de franchir la limite permise. Voici un résumé de ce que j’ai lu et qui m’a semblé intéressant. Vous ne pouvez pas éliminer toutes les crises, mais parfois en éviter plusieurs qui auraient pu dégénérer.

D’abord, il ne faut pas crier ou réagir en explosant à son tour. Oui je sais, je sais ! Après plusieurs crises dans la journée, on a le goût de sauter nous aussi notre coche. Bref, c’est que ça ne marche pas, l’enfant agit négativement encore plus, il comprend que crier est permis et vous parents ne serez pas fier après coup d’avoir succombé à l’envie de vous exprimer ainsi. Je parle en connaissance de cause, je l’ai essayé! Mes fils explosent encore plus et je me sens comme une moins que rien d’avoir perdu moi aussi le contrôle.

Aussi, il est préférable de ne pas succomber. Exemple, si petit singe fait le bacon parce que son frère a pris un jouet avant lui, ne pas lui donner quand même. Lui proposer autre chose, lui changer les idées, mais votre bébé n’est pas le roi et maître. Il doit apprendre à gérer les refus. Celle-là je l’ai entendu souvent, au parc dernièrement justement par une maman qui y était, ”il faut l’ignorer!” Non!…oui oui non! Même si notre petit trésor s’exprime de la mauvaise façon, il essai tout de même de nous faire passer un message. En l’ignorant il restera avec un sentiment d’incompréhension et de frustration. Il ne faut pas l’ignorer et faire comme si ce n’étais pas grave en riant. Il faut rester calme le plus possible, lui signifier que l’on essaie de le comprendre, que l’on veut qu’il se calme à son tour. Être autoritaire le plus possible, c’est vous le boss et il doit comprendre que c’est l’adulte qui pose les limites. Je ne dis pas non plus de rester à côté de lui en le regardant, mais simplement de garder un petit contact. Une fois que notre petit volcan est plus calme, le prendre dans nos bras en lui expliquant qu’il peut être fâché, mais que crier ce n’est pas acceptable. Surtout il faut rester constant et garder les mêmes interventions. Ne pas permettre une journée quelque chose et le lendemain non.

Un de mes jumeaux lui ne fait pas de grosses crises, mais aime me tester. Il aime avoir l’attention, mais trop souvent sa façon de faire est de me provoquer. Il sait très bien ce qu’il a le droit de faire ou non et aime me faire réagir. Voici un bon truc que j’ai appliqué: exemple, il ouvre le tiroir de la cuisine et je suis à côté. Je lui montre avec sa main comment le refermer et ensuite le félicite. ”Bravo Lukas tu es gentil” Avec un gros sourire exagéré. Dans le fond il veut juste avoir mon attention et je la lui donne, mais parce qu’il fait la bonne chose. Il ne faut pas lui dire qu’il est pas gentil, méchant etc. Il est important que même tout aussi petit, qu’il soit capable de garder une bonne estime de lui. Évitez de dénigrer et essayez de donner des choix (semblables). L’enfant aura l’impression d’avoir le contrôle de ses choix quand en fait il choisi automatiquement ce que nous voulons! C’est une excellente façon d’éviter quelques confrontations inutiles. Mais parfois eh non, ça ne fonctionne pas.

C’est certain que nos interventions ne sont pas toujours bonnes et que parfois nous aussi dépassons les bornes. Il faut être capable de reconnaître ses tords aux yeux de nos enfants. Être capable de s’excuser si l’on crie ou agit de la mauvaise façon. ” maman s’excuse d’avoir crié après toi, ce n’étais pas le bonne façon de te dire que je ne veux pas que tu fasse telle chose” Ensuite le prendre dans nos bras. Être parent c’est aussi être humain et moi la première je culpabilise beaucoup quand je n’agis pas de la bonne façon. Mais maudine que c’est pas évident de gérer tout ça en plus du quotidien et toutes les responsabilités qui viennent avec le rôle de parent. En espérant que la phase du ”bacon” passe aussi vite qu’elle est apparue 🙂 Patience… chers parents… BEAUCOUP de patience!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s