JE SUIS une RATÉE!

Ça y est.  C’est confirmé.  Je suis une ratée.  Mes enfants sont des ingrats, des mal-élevés, des enfants sans aucun respect pour rien.

Depuis qu’ils sont tout-petits que je me fends en quatre pour eux.  Je ne fais plus rien qui n’est pas en fonction d’eux.

J’ai changé de carrière pour eux.  Depuis l’arrivée des jumeaux je n’ai plus de carrière du tout.  Je suis fatiguée, crevée même.  Mes enfants me font perdre la tête et me donne de plus en plus l’envie de tout foutre en l’air et de prendre le large…

Je n’ai jamais droit à de l’aide de leur part.  Si par malheur j’ose demander de l’aide pour quelque chose, je me fais littéralement engueuler par ces monstres.  Depuis quelques mois, NUMERO UNO est en crise de pré-adolescence.  Non seulement il ne fout rien mais en plus il chigne sur tout.  Chaque phrase est un grognement interminable et rien ne fait son bonheur.

NUMERO DOS est quasi aussi pire.  Il s’obstine constamment.  Rien n’est correct.  MONSIEUR veut absolument avoir le dernier mot.  Lui, il connait ça.

Même NUMERO SEIS et SIETE ont commencé à rouspéter comme les grands.  On demande de ranger les jouets avant le dodo et oups, ça commence… Les cris, les pleurs, les MAAAAAMMMMAAAANNNNNN qui n’en finissent plus.

Je ne demande pourtant pas beaucoup.  Je demande que les enfants ramassent leur linge sale et le mettent dans leur panier.  Pour NUMERO UNO et DOS, j’ai rajouté chacun une tâche.  UNO doit balayer la cuisine après le souper et DOS doit débarrasser le lave-vaisselle afin que je puisse ranger la vaisselle sale dedans.  SEIS et SIETE ont à ranger (on s’entend par là que c’est tasser les jouets, car ils n’ont que 3 ans) les jouets avant le dodo. Par contre, j’exige le respect.  Je ne le demande pas, je l’exige. 

Et bien, ce soir on m’a dit que je suis une mère « insatisfaite ».  Que de gros mots ils ont sortis non?  NUMERO UNO m’a indiqué que j’étais trop exigeante et NUMERO DOS m’a dit que j’étais jamais contente et que je l’empêchais d’être un enfant car il doit TRAVAILLER après le souper.

Je dois donc me rendre à l’évidence, j’ai raté ma vocation de maman.  Je n’ai pas su éduquer mes enfants comme il faut.  Ils sont d’éternels insatisfaits et c’est de ma faute.  Je le réalise maintenant.  Je les ai couvés, je les torchés, je les ai aimés. 

Et bien ce soir, j’ai envie de tout balancer et de m’émanciper. De partir à la dérive et de ne penser qu’à moi.  Deviendrais-je une mauvaise mère si je décidais de penser ENFIN à moi?  Et bien, si je me fie à mes enfants, je ne pourrais pas être pire alors pourquoi je m’en empêche?

Pourquoi demain matin, à mon levé, je recommencerai à prendre soin de mes enfants, à les aimer?  La mère en moi est-elle si mal faite qu’elle n’a aucune fierté? 

Si j’étais au travail et qu’on me traitait comme on me traite à la maison, j’aurais des recours afin de me protéger car on ne peut abuser des employés.  Alors pourquoi dois-je subir ces traitements chez-moi?

Et bien c’est simple.  Je les subis car je les ai accepté jusqu’à maintenant.  Plutôt que d’avoir à répéter et répéter et répéter, je ramasse le linge sale.  Je fais les corvées à la place des enfants car ça va plus vite.  Je tolère et tolère car je suis débordée.  Je suis crevée et plutôt que de flancher et pleurer comme un bébé, je fais tout et par malheur, si je décide un soir de tenir mon bout car j’ai un peu plus d’énergie que d’habitude, je subis la mauvaise humeur, les mots injurieux et les cris.

La semaine dernière nous avons publié le texte LES MÈRES ONT TOUJOURS TORT.  Dans ce texte peu importe que ce fait la mère, elle est jugée à tort.  Je me sens comme cette mère ce soir.  Alors comme je serai toujours jugée aussi bien faire à ma tête non?    

Qu’arriverait-il si je décidais de décrocher?  Qu’arriverait-il si vendredi soir prochain je disais aux enfants, F**K les devoirs, ça ne me tente pas.  Et si lundi matin je disais, TOO BAD le linge sale, je n’ai pas envie de faire le lavage.  Et si pour les 7 prochains soirs je disais manger ce que vous voulez, je n’ai pas envie de faire le souper?

Peut-être qu’à ce moment mes enfants comprendraient à quelle point j’en fais pour eux? Mais encore… je me le demande vraiment! 

Alors voilà!  Maintenant que vous m’avez tous prise pour une cinglée, une femme au bord de la depression, une mère des plus indigne et bien sachez que demain matin mes enfants auront du linge propre, que leurs devoirs seront faits, qu’ils mangeront un bon déjeuner avant de quitter pour l’école et qu’une fois de retour, ils auront aussi un bon souper santé, cuisiné avec soin.  Je les aimerai et je prendrai soin d’eux.  Je continuerai de les couver et de m’assurer de leur bien-être.  Par contre, je serai peut-être un peu plus ferme sur les tâches à accomplir et le respect envers les autres car en écrivant ce texte, je me suis rendu compte que oui, je les aime peut-être un peu trop et mal de surcroît, car j’en fais VRAIMENT TROP!

Sur ce, à la semaine prochaine.  Suis-je une ratée pour autant?

Alie –xxx-

Advertisements

4 responses to “JE SUIS une RATÉE!

  1. Ton texte me touche beaucoup. D’emblée, je dis que tu n’es pas une ratée. Si tu te foutais de tes enfants, que tu ne les aimais pas, on pourrait se poser des questions…. Mais tu aimes tes enfants. Ici aussi, avec le plus grand, c’est pas toujours évident. Il a presque 10 ans et prend un malin plaisir à jouer sur les mots, détourner tout ce que je dis à son avantage, rouspéter, etc. (mais pas tout le temps quand même). Chaque matin depuis 4 ans, je dois lui répéter de faire son lit, sinon il oublie une fois sur deux. J’exige de lui qu’il ramasse son linge sale, qu’il mette sa vaisselle sa sur le comptoir et qu’il n’étende pas ses affaires à la grandeur de la maison (à 6 dans la maison, c’est pas long que c’est à l’envers sinon). J’ai parfois l’impression d’être la mère plate qui exige de ses enfants….mais il faut ce qu’il faut. Le rôle de parent est loin d’être toujours gratifiant. Mais des fois, on s’arrête un instant, dans le tourbillon du quotidien, et on réalise qu’on peut faire un petit plus pour améliorer les choses. Avec les 4 à temps plein tout l’été, j’ai décidé que je ne passerais pas les vacances à répéter. Je suis donc en train de faire un tableau des principales ”tâches” à faire, les conséquences positives reliées (maman ne chiale pas, elle ne répète pas) et les conséquences négatives. Donc, on se réfèrera au tableau, une économie de mots pour moi, de chialage pour lui. Mon truc est ce que j’a trouvé pour améliorer les choses ici, ça peut être différent d’une famille à l’autre. Des fois, je me dis pour me motiver un peu que quand ils seront adultes, il réaliseront que je n’étais pas si pire que ça finalement 🙂 Mais en attendant, on continue de jouer notre rôle de parent et de faire de notre mieux 🙂

    • Bonjour Annie, Merci de ton commentaire.
      J’ai déjà fonctionné avec un tableau pour les deux plus vieux afin de régler les problèmes de chicane entre eux. Ça avait fonctionné à plus ou moins 60%, ce qui n’est quand même pas à dédaigner. J’aime bien l’idée de ton tableau pour les tâches ménagères mais j’avoue que je ne saurais par où commencer pour y intégrer tout mon petit monde. À 9 ans et 8 ans je crois que les enfants sont assez grands pour aider et comprendre mais à 3 ans?!??! J’aimerais aussi les intégrer mais à quel niveau? Je ne veux pas en faire des enfants-esclaves mais seulement leur montrer, comme ils en démontrent de toute façon l’envie, qu’ils sont “assez grands” pour participer à la vie de famille et aux tâches de celle-ci. Je tenterai d’ici la fin des classes de préparer ce genre de tableau. Merci de l’idée. On pourrait peut-être comparer nos résultats au retour en classe?

  2. Je me questionne aussi sur l’implication de ma fille de 3 ans… Je pense trouver des images illustrant des tâches simples qu’elle peut faire au cours de la journée et les afficher à l’endroit approprié (mettre ton pyjama sur ton lit le matin, ranger tes souliers dans le garde-robe en arrivant, etc). 2-3 petites tâches simples pour lui permettre de participer et me permettre de souffler un peu 🙂 On comparera nos résultats, bonne idée 🙂

  3. Bonjour chère “maman ratée” moi je n’ai pas fait d’enfant parce que préssentais tout ce que vous racontez. Aujourd’hui parfois je me sens ratée pour ces raisons là, alors vous voyez, il y a toujours des raisons pour se sentir insuffisant.
    Je n’ai pas d’enfant et nombre de personnes ne se privent pas pour me dire “ce que je manque” ‘quelle ânnerie ! J’ai envie de leur répondre qu’il n’imaginent même pas avoir manqué tout ce que j’ai vécu, mais s’il pouvaient l’imaginer seulement ils seraient fort tristes…même flanqués de leurs moufflets.
    Ces mêmes parents prétendent aussi savoir mieux que personne élever les enfants, même s’ils sont légions à consulter les psys et autres charlatans coach parentaux parce qu’en vérité ils n’en savent pas plus que vous et moi.
    Toutefois, si vous n’êtes pas de ceux-là et acceptez mes conseils, voici moi ce que je ferai : je les FOUTRAI EN PENSION pour un an en expliquant bien POURQUOI vous le faites, en leur disant que rien n’est plus précieux que l’autonomie et que tout le monde dans votre famille en a le plus grand besoin. Je collerai donc le numéro 1 à caen, le deux à Limoges et les deux autres pas trop loin de chez vous car encore petits mais bon…vous voyez ce que je veux dire. Et puis là, je me prendrai quelques milliers d’euros dans mon cochon de porcelaine et je me ferai belle et aussi je prendrai un amant (parce que comme j’entend pas parler de mari ni de père je subodorre que celui ci n’est pas là ou pas à la hauteur donc il ne mérite que d’etre trompé un petit peu quand même). Voilà ce que je ferais. Mais j’entend d’ici les cris horrifiés des “saintes mères” auxquelles je n’ai jamais voulu ressembler : “elle ne se rend pas compte la pauvre !” oui je me rend compte et c’est pourquoi j’ai choisi ma vie. Aujourd’hui être mère c’est prendre le voile et oublier tout le reste autant dire s’amputer de la femme, de l’amante, de la déesse et de la guerrière. Votre témoignage l’illustre, voici le mien avec pour épilogue la phrase suivante : A vous de choisir à présent !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s