Papa…

Cette semaine, en prévision de la Fête des Pères ce dimanche 16 juin, Simplement 2 c’est donné comme mission de vous faire lire la perspective des pères face à leur paternité.  De plus, c’est aussi la semaine de la Paternité.  Vous retrouverez donc des petits textes de format questions/réponses qui vous donneront une vue un peu plus masculine de nos vies en tant que parents.

Entrevue avec mon Roméo… le papa de mes quatre garçons.

8X10_All4 2013-05-14

Question : Qu’as-tu ressentit lorsque tu as appris que tu serais papa pour la première fois?

Réponse : J’étais heureux.  Je me sentais prêt à assumer cette responsabilité. J’ai toujours voulu des enfants mais je voulais vivre l’aventure au bon moment.  J’ai fait de la musique, des tournées, je me suis amusé en masse et ensuite. Avoir des enfants c’est une étape importante dans une vie et je voulais la vivre à 100%, être présent pour eux.

Question : Tes jumeaux n’était pas tes premiers enfants.  Comment as-tu vécu l’annonce d’une telle grossesse?

Réponse : J’étais ébahi et pas mal décontenancé.  Tout comme ma blonde d’ailleurs.  On n’a eu aucune réaction à l’annonce.  On est sorti de l’échographie totalement abasourdis.  Faut dire que là on passait de deux à quatre enfants, d’un coup…  Ça change une vie, nous allions devenir une famille hors-standard. Toute la vie allait devenir plus compliquée pour nous.  Difficile de voyager, difficile de se  véhiculer, difficile d’aller au resto sans d’abord prendre une réservation, difficile de trouver une gardienne, etc…  On s’est vraiment demandé dans quoi on s’était embarqué.

Question : Comment as-tu vécu la grossesse gémellaire versus les grossesses précédentes ?

Réponse : Je n’ai pas beaucoup eu le temps de la vivre cette grossesse.  Au premier bébé on avait tout notre temps.  Chaque écho était une occasion spéciale.  On en faisait même une petite sortie d’amoureux.  Chaque rendez-vous chez le médecin était un autre pas de plus dans l’ultime rencontre avec notre bébé.  Déjà au deuxième c’était un peu plus compliqué.  J’avais un contrat de travail difficile à gérer et en plus, on devait trouver des gardiennes pour bébé 1 si on voulait se faire une petite sortie spéciale mais j’ai quand même pu profiter de l’évolution de la grossesse.

Aux jumeaux, j’étais carrément dans le jus au niveau travail.   Un contrat où je ne pouvais pas m’absenter.  Même lorsque NathAlie a été hospitalisée, je n’ai même pas pu me libérer pour être à ses côtés.  Elle a vécu pas mal toutes les étapes seule.  En plus, on était stressés car entre bébé 2 et les jumeaux il y a eu deux fausses-couches et une morti-naissance alors ça laisse des traces…

Question : Comment on se sent en tant que père à la naissance de notre enfant?

Réponse : À chacune des naissances c’est FANTASTIQUE…  C’est difficile de voir ta blonde souffrir et de ne rien pouvoir faire pour l’aider mais en même temps c’est comme si tu le vivais parallèlement.  J’avais tellement hâte de rencontrer mes petits bonhommes et à chaque fois ça été différent.  J’ai eu la chance de participé à chacune des naissances de façon différente.  À NUMERO UNO, c’est moi qui ai accouché ma conjointe avec l’assistance du médecin.  À NUMERO DOS, je l’ai carrément attrapé en attendant le médecin car sinon il serait tombé par terre.  Aux jumeaux, j’ai vécu la salle d’opération…  Je n’ai pas accouché ou attrapé mes jumeaux mais j’ai assisté ma blonde au mieux que j’ai pu.  Je l’ai rassurée dans ces moments d’angoisse alors que notre deuxième jumeau semblait en détresse et que l’accouchement semblait sur le point de très mal virer.

En plus, j’ai eu droit au plus beau cadeau de fête que la Vie peut offrir…  NUMERO UNO est né le jour de ma fête!

Question : Qu’aimerais-tu dire à tes fils?

Réponse : Que je les aime à mourir…  à la folie… à l’infini… pour toujours…  Que je serai toujours là pour eux, peu importe dans quel pétrin ils se seront foutu.

J’aimerais aussi profiter de cet article pour dire à mon Roméo comment je l’aime, comment je suis fière de lui et comment il est un SUPER PAPA.  C’est un papa extraordinaire qui s’occupe de ses quatre garçons avec beaucoup de tendresse.  Depuis maintenant 12 ans que nous formons un couple.  Depuis presque 10 ans tu es devenu papa.  Papa de un et puis de deux et ensuite, d’un seul bond, papa de quatre…   Notre famille est terminée mais je sais que dans ton cœur, il y a de l’amour à l’infini, des enfants tu en aurais pris bien d’autres si les années et les finances nous l’avaient permis.  Tout l’amour que tu donnes à tes enfants t’est remis au quadruple.  Je vois cet amour dans leurs yeux lors de ton retour du travail.  Je le vois dans leur comportement alors qu’ils se précipitent dans la porte en criant PAPA, PAPA, PAPA.  Je l’entends dans ces 5 petits mots qu’ils te disent à tous les soirs avant leur dodo : Bonne nuit papa.  Je t’aime!

En cette semaine de la Paternité, en cette fin de semaine de la Fête des Pères, je te dis JE T’AIME.  Reste le PAPA attentionné, cajoleur, plein d’entrain que tu es.

Alie –xxx-

Advertisements

One response to “Papa…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s