Mes recettes de grand-mère – Partie 1

Cette semaine je partage avec vous une partie de mes recettes de grand-mère.  Comme j’accumule de petits trucs depuis des années, j’en ai plusieurs à partager.  Je ferai donc cet article en deux temps.  Vous trouverez donc une partie de mes trucs cette semaine et devrez consulter mon article de la semaine prochaine pour connaître l’ensemble de mes recettes miracles.  Bonne lecture.

remede_grand-mere_NP1

Depuis plusieurs années maintenant, je suis maman.  Depuis bientôt 10 ans en fait.  Comme une maman est une carriériste, une travailleuse acharnée, une bonne à tout faire, une infirmière, une cuisinière, une TOUT quoi, il a donc fallu que j’apprenne un peu à me débrouiller en tant que « personne à tout faire » et ce même du côté médical.

N’étant pas très portée sur les anti-douleurs du genre Tempra, Advil, Tylenol, etc.  et n’aimant pas beaucoup l’idée des antibiotiques à profusion, j’ai dû me renseigner et faire des petits tests maison sur mes cocos pour pouvoir me découvrir des médicaments maisons.

NUMERO UNO faisant des otites à chaque fois qu’il perçait une dent, nous en étions venus à avoir une visite à la Clinique aux quinzaines.  Ceci a duré pendant presqu’un an.  Il en était rendu à prendre des antibiotiques à presque tous les jours.  Je dois vous avouer que mon cœur de maman en a souffert.  Nous avions essayé l’homéopathie et la chiropractie ainsi que l’ostéopathie.  Rien à faire… Et puis, un jour nous sommes tombés sur un médecin de garde, nous l’avons surnommé « Docteur miracle », recherchiste à Ste-Justine, qui n’était pas contre l’homéopathie, la naturopathie, l’ostéopathie et toute les « pathies » possible… et qui au contraire a pris le temps d’écouter tout le parcours que nous avions fait.  Il a ainsi éliminé une bonne partie de ce qu’il allait nous conseillé et nous a parlé de 3 trucs pour régler les otites :

  1.  HYDRASENS :  Les otites étant généralement causé par une accumulation de liquide dans les canaux des oreilles, il est important de faire circuler ce liquide afin de l’évacuer.  Comme les bébés ont généralement les oreilles à même hauteur que la bouche, donc de l’œsophage, le liquide n’est pas porté à descendre puisqu’il n’a pas de gravité.  Il faut donc l’aider un peu.  Après chaque bain, ce médecin nous a conseillé de prendre de l’HYDRASENS (Vapo bébé) et de faire un jet par oreille.  Ainsi l’HYDRASENS (liquide salin donc sans danger) projeté pousse le liquide stagnant à s’écouler.  Les oreilles sont donc drainées et l’otite ne se forme pas.
  2. AIL ET HUILE D’OLIVE :  Depuis très longtemps que les propriétés de l’ail sont connues.  Alors on écrase une gousse d’ail fraîche dans 2 cuillérées d’huile d’olive.  On laisse macérer durant près d’une heure.  Par la suite on peut soit insérer quelques gouttes de la solution dans l’oreille ou encore imbibé un coton ouate et le placer dans l’oreille (pas trop profondément).
  3. OIGNONS :  Tout comme l’ail, l’oignon a très bonne réputation pour soigner les bobos…  Il suffit donc de couper un oignon, de le chauffer un peu, le placer dans un mouchoir ou une débarbouillette de bébé très mince (afin que la vapeur puisse passer) et l’appliquer sur l’oreille douloureuse.  Côté médical, apparemment, l'”acidité ” de la vapeur d’oignon (ce qui nous fait pleurer) aurait un effet antiinflammatoire sur le tympan.

Pour notre besoin personnel, nous avons utilisé les trucs 1 et 2.  NUMERO UNO n’a plus eu besoin d’antibiotique pour une otite depuis.  Pour NUMEROS DOS, SEIS et SIETE, les otites nécessitant antibiotiquesont été quasiment inexistante.  Nous avons réussi à traiter tous notre petit monde avec les trucs de « Docteur miracle »…

Comme nous n’avons pas eu seulement que des otites à traiter, voici mes petits trucs maison.  Truc que j’ai pris au fil des ans sur des sites internet tel que http://www.trucsdegrandmere.com/ ; http://www.remedesdegrandmere.com/ ; dans des bouquins ou encore de la bouche de ma grand-mère, ma mère, notre ange Diane et autres.

Voici donc mes trucs pour :

Les coups de soleil :

Passer le coup de soleil sous l’eau fraîche durant de nombreuses minutes.  (Prendre un bain ou une douche si possible.)  Ensuite, appliquer des tranches minces de pommes de terres blanches non cuite sur le coup de soleil.  Rajouter une petite débarbouillette humide par-dessus afin de garder le tout frais.

Les brûlures superficielles:

Asperger la partie brûlée avec de l’eau froide le plus longtemps possible.  On couvre ensuite d’une compresse de lait très froid.

Les brûlures un peu plus profondes :

Faire un pansement stérile sur la brûlure une fois les étapes précédentes passées.  On peut aussi appliquer un peu de blanc d’œuf sur la peau avant de mettre la compresse.  Le blanc d’œuf renfermant du collagène, il permet à la peau de cicatriser plus rapidement.

Les gros bleus :

Appliquer une compresse (genre scott towel) d’extrait de vanille sur la blessure.  Le bleu ne se formera pas.  La vanille a la propriété de faire circuler le sang dans les vaisseaux sanguins et ainsi d’’éviter les hématomes.  (ET ÇA FONCTIONNE AUTANT SUR LES GRANDS QUE LES PETITS…)

Les maux de gorge :

2 cuillères à soupe de miel avec quelques gouttes de citron et on ingurgite tranquillement le liquide donné en laissant glisser dans la gorge matin et soir.  Ça fonctionne généralement assez bien.

VICKS Vaporub :  Ici, je règle beaucoup de bobo avec Vicks…  On applique une bonne couche de VICKS sur la gorge, on met un cache-cou et hop!, au dodo.  Généralement, le lendemain matin, on n’a plus mal à la gorge.

La toux sèche : Rien de mieux que la vapeur.  Mettre un vaporisateur (à eau) dans la chambre.  La vapeur se répand ainsi dans la chambre et change l’air en humidité, ce qui fait arrêter la toux.

La toux grasse : VICKS… Un bon « frottage » au Vicks sur la poitrine, le dos et surtout en dessous des pieds  bien recouverts par des bas ensuite et hop!, au dodo…  Généralement, le tout (sans jeu de mot) se passe en moins de quelques heures.

Un autre truc, venant de ma mère celui-là, est de prendre un oignon et le couper en deux ou en quatre. Déposez ensuite un des quartiers le plus près de votre tête possible et les autres quartiers dans la chambres à différents endroits.

Les sinusites :

Souffrant de sinusites chroniques, j’ai eu des antibiotiques durant plus de la moitié de l’hiver.  N’en pouvant plus de constamment avoir à recommencer le traitement, j’ai fouillé un vieux livre trouvé à même mes nombreux bouquins et suis tombée sur la recette suivante :

Coupez un oignon en petit morceaux et le faire revenir dans l’huile d’olive.  Confectionner un petit baluchon avec un mouchoir (kleenex) et l’appliquer délicatement sur les sinus infectés.

J’étais réellement sceptique mais ça a fonctionné à merveille et je me suis même sauvée une dose d’antibiotique…

Vous découvrirez la suite de mes trucs pour le traitement de l’acné, les démangeaisons, les piqûres d’insectes, les poux, etc…  la semaine prochaine.

D’ici là, bonne semaine!

Alie –xx-

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s