Un papa ne “garde” pas ses enfants

SONY DSC

C’est encore ancré dans l’inconscient collectif, ce sont les mamans qui s’occupent des enfants. Heureusement, tranquillement les choses changent et les papas sont tout autant, des fois même plus, impliqués que les mamans dans l’éducation des enfants. Le rôle du papa est primordial dès la naissance même si celui de la maman est probablement plus “crucial” dans les premiers mois de vie, surtout dans le cas où bébé est allaité. La question que je me pose maintenant c’est : Pourquoi est-ce qu’on dit encore que c’est notre conjoint qui “garde” les enfants ce soir ? Je suis consciente que tous les oeufs ne sont pas dans le même panier, que certains papas prennent peu ou pas du tout leurs responsabilités parentales au sérieux, que d’autres avaient même une entente avec leur conjointe du genre : “Si tu veux des enfants tu t’en occupes”. Et je trouve personnellement ces situations très désolantes. Mais je crois qu’en général, les hommes d’aujourd’hui veulent prendre de plus en plus de place dans la vie de leurs enfants et désirent s’impliquer dans toutes les sphères de leurs vies. Moi je dis : “Mamans, laissez-leur de la place !” 

Une aide précieuse

Dans un monde idéal où l’homme et la femme décident conjointement et solidairement d’avoir un enfant, je considère que le rôle du futur papa doit être bien compris par ce dernier. Il ne devrait plus exister d’hommes qui entrent après le travail en s’attendant à avoir le parfait rôti sur la table et les enfants s’amusant sans bruit pour ne pas “fatiguer” papa après sa longue journée au boulot. Les années 50 ont été une décennie très stricte à cet égard et les femmes prenaient comme seul plaisir, celui d’utiliser leur nouveau fer à repasser. Je trouve que c’était une belle époque pour certaines valeurs qu’elle véhiculait. Mais je ne regrette pas du tout cette façon de vivre qui était trop segmentaire et qui divisait les hommes et les femmes.

*Je vous invite à voir ou à revoir le merveilleux film Le sourire de Mona Lisa mettant en vedette Julia Roberts et qui traite de ce sujet.

Aujourd’hui je considère que les papas doivent donner le plus possible de leur temps à leur famille et aider leur conjointe qui, malgré qu’elle n’ait pas été rémunérée, a travaillée toute la journée à s’affairer dans la maison et s’occuper des enfants. Personnellement, quand mon mari revient, je m’attends à ce qu’il me donne un coup de main dans la soirée. Celui qui donne les bains ne fait pas la vaisselle et vice versa. Cette organisation est également dans l’optique de se retrouver ensemble, après avoir couché les enfants, plus tôt que si toutes les tâches étaient faites par la même personne. Ce qui nous donne du temps de qualité pour discuter chaque soir. Mon mari comprend que moi aussi, à 19h je suis épuisée et que j’ai hâte de juste m’asseoir devant la télé. De l’autre côté, je comprends aussi qu’il est souvent même plus fatigué de sa journée que moi. Bref, je ne sais pas comment je m’en sortirais si je n’avais pas mon chum pour me donner un coup de main avec les enfants et les tâches ménagères, j’apprécie son aide énormément et le lui répète très (trop) souvent !

Papa à temps plein : Papa moderne

Une nouvelle tendance fait son entrée depuis quelques années, les mamans retournent travailler afin de poursuivre une brillante carrière alors que les papas restent à la maison avec les enfants. Au Canada, le nombre de pères qui restent à la maison a augmenté de 39 % au cours des vingt dernières années (Globe and Mail, 2011). S’agit-il d’une conséquence dû au fait que les femmes gagnent des salaires de plus en plus élevés et obtiennent des postes de plus en plus importants au sein des grandes entreprises ? Fort probablement. D’un point de vue féminin, je suis tout à fait d’accord avec cette tendance et je m’explique : J’ai une profonde croyance qu’il est préférable de garder les enfants à la maison jusqu’à l’âge de 2 ou même 3 ans si possible et d’ensuite intégrer la garderie de façon graduelle. Alors pourquoi est-ce que cette tâche, de rester 2 ans avec les enfants à la maison, devrait automatiquement incomber à la maman ? Pourquoi est-ce MA carrière plus que celle de mon conjoint que je devrais mettre sur la glace 2 ans ? Je crois que le choix de qui restera à la maison doit être discuté en couple afin de faire les meilleurs choix pour l’avenir de la famille : Qui a le meilleur salaire ? Qui a de plus fortes chances d’avancement ? Qui conserverait quand même son ancienneté et ses avantages sociaux pendant le congé ? Qui peut se voir accorder un congé sans solde aussi long ? Ce sont des questions importantes à se poser pour arriver à une décision intelligente.

Et pourquoi pas se partager ce congé prolongé ? La première année maman reste à la maison et la deuxième c’est papa. En plus, ça permettrait d’apporter une éducation beaucoup plus variée à nos enfants, la maman étant plus cajoleuse et douce, le papa étant plus stricte et discipliné. Ça permettrait aux papas d’utiliser la menace : “Attend que maman revienne de travailler” !

*Pour rire des péripéties de 4 papas à temps plein, suivez Modern Dads sur la chaîne américaine A&E les mercredis soir.

Le mot de la fin…

Chères mamans, un ingrédient pour réussir à avoir plus d’aide de la part de votre conjoint, c’est de leur faire comprendre que leur aide est précieuse et surtout appréciée. Cessez de critiquer comment il met la couche, où il a rangé les lingettes et comment il a plié les vêtements. Plus vous chialez, plus vous le repousserez puis viendra le moment où il ne voudra plus rien faire, de peur d’être encore rabaissé. Ne le faites pas sentir comme un “accessoire” en lui demandant de “garder” les enfants samedi soir et impliquez-le à 100% dans ce que vous faites pour les enfants. Le papa, il est autant papa que vous, vous êtes maman, alors laissez-lui la place qui lui revient.

Advertisements

4 responses to “Un papa ne “garde” pas ses enfants

  1. J’aime beaucoup ton billet Marie-Pier et j’adhère totalement à son contenu. Je pense qu’effectivement, de plus en plus de papas jouent un rôle semblable à ce que tu y as décrit et, qu’à force d’écrire comme tu l’as fait, d’autres gars (et d’autres couples, devrais-je dire, parce qu’avouons-le, de temps à autre, la maman pourrait faire un peu plus de place à son chum ou l’inciter à en prendre davantage) se questionneront et pourront modifier leur vision de la paternité et de la parentalité. Merci pour ce texte!

    • Merci JF ! C’est exactement ce que je voulais faire comprendre à ces mamans qui “prennent” toute la place, parfois même sans en être vraiment consciente. J’espère aussi faire bouger les choses un peu ! Merci 🙂

  2. Bravo pour ce billet! C’est tout à fait vrai que, souvent, on a de la difficulté à prendre notre place quand la maman semble avoir un plan pour tout et tout prendre en main. Mais il ne faut pas lui laisser le dernier mot 😉

    D’ailleurs, ce soir, c’est pas moi mais maman qui garde! 🙂

  3. Intéressant. Le partage des responsabilités est un sujet chaud quand on devient parent. Il demande des ajustements continuellement. On devient confortable dans un routine et hop ! les besoins des enfants changent et les nôtres aussi. Je suis un peu moins confortable avec l’idée que l’un vient aider l’autre puisqu’elle suppose que l’un des deux est en support plutôt que responsable mais je comprends bien votre idée. Merci pour ce billet !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s