Le retour à l’improvisation…

NB: J’ai choisie de publier mon texte en orange pour mettre un peu de soleil dans votre journée et pour indiquer que malgré que nos journée soient si chargées en tant que parents, elles finissent par s’alleger.  – Alie

Depuis que les jumeaux sont nés je suis devenue une GERMÈNE…  C’est à dire que je GÈRE et je MÈNE ma maisonnée de mains de fers.  Tout doit être planifié, organisé, cédulé!  Sinon c’est la catastrophe…  Mon Roméo et moi étant du style un peu bohème, nous adorions la liberté qui nous appartenait alors que nous étions sans enfant.  Le goût d’un film, et hop au cinéma!  Le goût d’italien ce soir, et hop au resto en ville pour une petite soirée tranquille dans un bon resto italien! 

Avec l’arrivée de NUMERO UNO dans notre vie, nous avons appris que l’improvisation n’était plus une aussi bonne idée.  Si nous voulions un bébé heureux, calme et reposé, nous nous devions de lui inculquer une routine.  Bon bon j’avoue, Roméo était plus bohème que moi car je n’avais pas aversion à la routine autant que lui… j’en avais d’ailleurs quelques-unes à mon actif!  Tout de même, nous  avons commencé à nous enfermer un peu plus.  Les sorties devaient être planifiées en fonction des siestes, des boires.  Et puis vint NUMERO DOS.  Avec celui-ci la routine devint une NECESSITÉ!  Voyez-vous, NUMERO DOS a un besoin de stabilité.  Il doit savoir où, quand, comment avant les événements.  Tout doit être routinier pour lui sinon il panique, il ne fonctionne pas bien!  Dieu merci en vieillissant il s’assouplie, UN PEU!  Nous avons donc développé des routines pour chacune des sphères de notre vie.  Le changement de saison avec NUMERO DOS est compliqué.  Nous devons sortir les manteaux et les bottes quelques semaines d’avance afin qu’il les voit, les apprivoise.  Ceci à chaque année.  Lorsque nous nous déplaceons sur un trajet familier, nous devons l’aviser si nous changeons de chemin, sinon il se sent très insécure.  La routine à la maison et à l’école est aussi nécessaire.  Sinon, gare aux sautes d’humeurs!  Des crises de larmes, de panique, à n’en plus finir!

Alors avec l’arrivée des jumeaux, je me disais 2 de plus ou 2 de moins, qu’est-ce que ça changera?  Eh Eh! BEAUCOUP!  Ça changera BEAUCOUP! 

temps.NP

Mon Roméo n’ayant pas eu droit à son congé de paternité avant que NUMEROS SEIS et SIETE aient 9 mois, j’ai dû user d’astuce pour me débrouiller seule avec les deux bébés et les deux plus vieux!  Une grande chance que maman et belle-maman sont venues à ma rescousse au début.  Elles faisaient mon lavage, un peu de mon ménage et surtout, elles s’occupaient de NUMEROS UNO et DOS afin qu’ils ne soient pas totalement mis de côté.  Elles m’ont ainsi permis de rattraper un peu de sommeil car je pouvais faire la sieste l’avant-midi avec les bébés.  Par contre, j’ai dû faire les nuits seules et les journées ont été bien difficiles au début car je me sentais coupable de ne pas pouvoir m’occuper de mes deux grands autant qu’avant!  Afin de ne pas virer complètement folle, j’ai dû passer de Mme Routine à Mme GerMène.

Fini les petites routines qui disait qu’au lever on déjeune, on s’habille, on fait notre toilette et on part pour la garderie ou l’école…  Les routines sont devenues : Levé à 7h, déjeuné à 7h05, 7h15 on s’habille, etc…  Tout était « time-é » à la minute.  C’est ainsi que j’ai réussi à coordonner les boires et les siestes des jumeaux.  C’est ainsi que j’ai réussi à vivre la deuxième rentrée scolaire pour UNO et la première pour DOS.  C’est ainsi que j’ai réussi à garder une maison dans un état semi vivable.  Ce n’était pas super ranger mais pas en désordre, pas super propre mais pas sale non plus.  Disons qu’on pouvait vivre sans avoir peur d’attraper des microbes en marchant sur le plancher J …

Chaque minute de notre journée était planifiée.  Ce fut vraiment difficile pour Roméo et moi.  Nous avons eu plusieurs prises de becs à ce sujet car je n’acceptais pas qu’il change mes journées sans m’en parler.  Je n’acceptais pas qu’il NE COMPRENNE PAS comment c’était important pour les enfants mais aussi pour moi que TOUT soit planifié, coordonné à la seconde.  Sinon, notre monde s’écroulait!  Les dodos s’en ressentaient ce qui faisait que les corvées s’en ressentaient, ce qui faisait que les repas s’en ressentaient et ainsi de suite.  Une dérogation changeait le cour de notre vie totalement.

Les jumeaux ont maintenant 3 ans.  Oh là là!  Quel changement!  Je ne dis pas que la routine n’est plus nécessaire, bien au contraire.  Mais elle n’est plus d’une vitalité sans pareil!  Elle n’a plus besoin d’être aussi rigoureuse.  Nous pouvons ouvrir la porte à l’improvisation à nouveau.  Ceci change drastiquement notre train de vie!  Nous recommençons à respirer, à se sentir plus libre de nos mouvements, de nos sorties.  Nous reprenons graduellement le contrôle de nos vies.  Il est certain que si je veux pouvoir suivre la parade, je dois avoir une routine pour les travaux ménagers, les commissions, le lavage, etc mais il est maintenant possible de dire un soir, et hop, au resto tout le monde, on se couchera une demi-heure plus tard sans que personne n’en soit dramatiquement affectées.  De même pour les siestes d’après-midi, on peut se permettre d’en sauter une de temps en temps. 

Alors parents de jumeaux, pris dans un carcan d’horaires infernales qui semblent ne plus vouloir finir, ne désespérez pas… Vous vous en sortirez vivant!

Sur ce, bonne semaine!

Alie –xxx- 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s