Le bruit… peut-on vivre en silence?

 Aujourd’hui j’ai pris congé.  Un trop plein!  La fin d’une année fiscale au bureau, la fin des rénos ou presque à la maison.  Une fin de semaine de fou…  Juste trop.

Généralement si je prends congé c’est pour une raison.  Mais là non.  Congé pour rien.

Je n’ai pas fait de lavage, je n’ai pas fait de ménage.  Je n’ai même pas ouvert la télé, ni la radio.  J’ai même fermé les fenêtres afin de couper les bruits du voisinage.  Le silence.

J’ai lu, un peu.  J’ai pris un bain chaud, pas très longtemps.  J’ai savouré un café en lisant le Journal de Montréal.  J’ai « fouerrée » comme on dit.  J’ai rien fait.  Même pas ramassé ma vaisselle sale.  Même pas essuyé le bain en sortant.  Mon pyjama traine encore à terre en avant du bain.  J’ai écrit cet article. Et j’ai regardé l’horloge.

SCHNOUT, déjà 15h.  Temps de m’habiller, de ramasser mes traineries, de laver ma salle de bain, de préparer un souper vite fait et d’aller chercher tout le monde.

Mais comment se fait-il que lorsqu’on relaxe le temps file si vite alors que lorsqu’on est dans le jus par-dessus la tête, dans le bruit infernal des cris et des pleurs, des crises et des chicanes, les minutes n’avancent tout simplement pas?! ?!?

Chez-nous, il n’y a plus grand-chose qui me dérange.  Avec les jumeaux j’ai appris à lâcher prise.  Un peu trop peut-être mais tout de même, je m’en fou.  Mais ce qui me Dérange avec un grand D c’est le bruit.  Les chicanes, les cris et les pleurs pour rien, le « lirage » comme on appelait ça quand j’étais petite.  ÇA, ça me tue!   

Alors quand j’ai la chance de retrouver le silence, c’est comme si j’avais gagné le gros lot à la lotto. 

noise

Depuis 2003, je compte en minutes, en secondes même, par jour les moments de silence qui m’entoure.  Lorsque les enfants sont aux alentours c’est ZERO!  Même la nuit le bruit du frigo qui part me dérange.  L’air climatisé m’aggresse.  Les chiens des voisins me rendent folle.  Et les tondeuses!  Les maudites tondeuses…

Y’a-t-il moyen de trouver une façon pour que tout le monde coupe son ‘stie gazon à la même heure?  Genre entre 15h et 17h le lundi soir.  Après ça on aurait la paix non?  Dans plusieurs municipalités, il y a maintenant des restrictions.  Pas chez-nous…  Et de plus, j’ai des voisins supers !  Le genre qui coupent leurs gazons à des heures variés et à des jours différents afin que tous les jours, il y en ait au moins un qui part sa maudite tondeuse.  Celui de *** est le pire…  Lui attend qu’on s’assoit pour souper pour sortir sa tondeuse et commencer son grand ménage hebdomadaire.  45 minutes de tondeuse, plus ou moins 20 minutes de weed-eater, (pour ceux qui ne connaisse pas les weed-eater, c’est ce bidule qui sonne comme un maringouin sur les stéroïdes et qui sert à couper le gazon sur le bord des clôtures) ensuite il sort son souffleur pour ramasser les dites herbes coupées sur le bord de ses plates-bandes…  Donc généralement c’est plus ou moins 75 minutes de pur délice alors qu’on tente de souper tranquillement sur notre terrasse.  Mais je ne devrais pas chialer puisque jusqu’à l’an dernier, il faisait ça à chaque fois qu’on avait de la visite.  Ça c’est terminé une fois qu’il m’a demandé « Encore de la visite ce week-end? » et que je lui ai répond « Pourquoi? Ton gazon est dû à couper? ».  Je crois qu’il a compris le message.

Non mais sans farce, y’a-t-il moyen de vivre en faisant moins de bruit?  Chez-nous c’est infernal.  S’il y avait un concours pour la maison la plus bruyante des alentours, je suis certaine qu’on gagne le premier prix et loin devant la concurrence.

Dans la piscine, les enfants ne jouent pas, ils crient.  MAMAN regarde mon plongeon!  PAPA, SEIS a pris les poissons que je voulais pour ramasser au fond.  AYE! UNO a volé mon matelas…  Et ainsi de suite…  On joue au soccer sur le terrain, ça crie encore GO GO GO!  Et v’lan, un qui tombe et là c’est la CRISE avec un grand C afin d’alerter tout le voisinage.  Y’a même pas de sang bâtard…

Dans la maison c’est la télé, la radio, les chicanes de qui a volé le jouet de l’autre, les crises parce que lui a volé le jouet de l’autre, etc…  

Et qu’est-ce qui arrive quand y’a tout ce bruit?  MAMAN CRI!  FORT afin de faire fermer la trappe de tout ce monde. 

Alors imaginer le bruit!  INFERNAL je vous le dis.

Ne vous demandez donc pas pourquoi j’ai pris congé.  Mon cerveau est bourré d’infernal!!!  Pu capable!

Et vous, comment vivez-vous avec le bruit?

 

Alie –xxx-

MERCI à http://greenpack.rec.org/noise/reducing_noise_pollution/index.shtml pour l’image!

Advertisements

One response to “Le bruit… peut-on vivre en silence?

  1. bien contente de voir qu’il n’y a pas juste chez moi que c’est comme ça… Mon duo identique et petite sister déplacent de l’air. Et moi aussi, j’aime bien prendre une journée de congé sans bruit une fois de temps en temps, ça remonte le moral de ne rien faire et de juste penser à soi!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s